Popularité : Valls chute de 12 points dans un sondage

le
7
Popularité : Valls chute de 12 points dans un sondage
Popularité : Valls chute de 12 points dans un sondage

Jeudi dernier, sur France 2, Manuel Valls assurait «regarder les sondages avec intérêt» mais pas «en permanence», évoquant le mythe de Narcisse pour illustrer sa volonté de ne pas finir noyé dans sa propre image. Grand bien lui en prend : le ministre de l'Intérieur vient de voir sa cote de satisfaction dévisser de 12 points en février dans le baromètre Clai-Metronews-LCI, réalisé par l'institut OpinionWay. Un sondage réalisé avant l'émission «Des paroles et des actes» et publié ce dimanche. La popularité du ministre s'éroderait notamment chez les sympathisants de droite.

Une popularité en baisse depuis janvier

Le ministre de l'Intérieur, habitué à la première marche du podium gouvernemental, s'y retrouve à la cinquième place, sa cote étant passée de 57 points en janvier à 45 en février. Il est devancé par Najat Vallaud-Belkacem, (Porte-parolat, Femmes) en tête avec 49% de satisfaction (-1), Laurent Fabius (Affaires étrangères), inchangé à 48%, Jean-Yves Le Drian (Défense), qui abandonne 6 points à 45%, et Aurélie Filippetti (Culture, 45%, -2).

Dans le même baromètre, François Hollande a perdu un point de satisfaction en un mois à 23% et Jean-Marc Ayrault en a gagné un à 26%

Populaire depuis sa prise de fonction place Beauvau au vu des enquêtes d'opinion, Manuel Valls a enregistré début 2014 une chute mesurée par plusieurs instituts de sondages : -9 points à 48% d'opinions positives chez Harris Interactive, -6 points à 49% dans le baromètre mensuel BVA, -7 pts à 31% pour l'institut YouGov. Il avait aussi cédé la tête du tableau de bord mensuel des personnalités (-7 pts, 61%) Ifop pour Paris-Match, publié le 14 janvier.

Un ministre moins populaire à droite

«Pour comprendre cette chute brutale, il faut rappeler que la vague de janvier avait été réalisée juste avant les décisions judiciaires d'interdiction du spectacle de Dieudonné», commente Opinionway. Depuis, ont été ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • KAFKA016 le lundi 10 fév 2014 à 13:36

    Valls c'est du vent - une immigration qui explose, les traffics d'armes, de drogues, les cambriolages, les agressions et homicides .... que du flan, ...

  • M9700920 le dimanche 9 fév 2014 à 21:15

    Tu as un nom prédestiné, tu vas bientôt valser avec tous tes copains du gouvernement!!!

  • M8412500 le dimanche 9 fév 2014 à 20:48

    c'est son passage à la télé qui à mis le feu aux poudres c'est un menteur en plus devant des milliers de personnes il ma pas convaincu par ses mots beaucoup de vérités ont étaient bafoués tu tomberas petit monsieur

  • nayara10 le dimanche 9 fév 2014 à 19:42

    Il sera botté avant d'atteindre 0% .C'est son destin ,après ,il faudra qu'il s'explique devant les tribunaux...

  • dhote le dimanche 9 fév 2014 à 19:39

    Pauvre chou tu baisses, eh bien tant mieux!

  • M2542298 le dimanche 9 fév 2014 à 18:27

    insulte en public ça ne pardonne pas, voir sarkozy

  • zoila5 le dimanche 9 fév 2014 à 18:11

    Un ministre de la République doit être impartial... Or, il fait de la politique au lieu de s'occuper d'ordre public... accuser et insulter le peuple qui exprime une opinion ne que créer du trouble... il est un danger pour l'ordre public. voir à Rennes hier quand il laisse faire comme au Trocadéro...