Popularité : la cote de François Hollande s'érode encore

le
4
Popularité : la cote de François Hollande s'érode encore
Popularité : la cote de François Hollande s'érode encore

Qu'il pleuve ou qu'il fasse soleil, la cote de popularité de François Hollande continue de baisser. En novembre, elle s'établit à 16%, tandis que celle de Manuel Valls reste table à 37%, selon les résultats du dernier baromètre politique Odoxa pour la presse régionale, France Inter et L'Express. Les mêmes scores, exactement, que le sondage Ifop paru dans le Journal du Dimanche. Samedi encore, une autre enquête confirmait le rejet des Français : 73% des sondés (OpinionWay pour Le Figaro) ne souhaitaient pas que l'actuel chef de l'Etat se représente à l'élection présidentielle en 2017. Inexorablement, le président approche des 10% symboliques.   

A la question de savoir si François Hollande est un bon président de la République, 83% des sondés (*) répondent «non», soit trois points de plus que le mois d'octobre, 16% disent «oui» (-4 points). 1% ne s'est pas prononcé. Parmi les seuls sympathisants de gauche, 61% le jugent négativement, 38% positivement.

A la même interrogation concernant le Premier ministre Manuel Valls, Odoxa a obtenu 61% de non, 37 de oui, et 2% sans opinion. Dans les rangs des sympathisants de gauche, 55% l'ont jugé positivement dans son poste à Matignon.

Alain Juppé en hausse de deux points

Dans ce baromètre, de nombreuses personnalités politiques sont soumises aux sondés. Parmi celles suscitant le plus de sympathie, Alain Juppé confirme les bonnes enquêtes le concernant : le maire de Bordeaux est en tête des faveurs globales avec 46%, en hausse de deux points par rapport à octobre. Après lui, son nouvel allié politique, mais aussi ami de Valls, François Bayrou (stable à 35%) devance Nicolas Sarkozy, en baisse de 2 points à 33%, Marine Le Pen, en repli d'un point à 30%, Najat Vallaud-Belkacem, en recul de 2 points à 29%, et Ségolène Royal, en retrait d'un point à 28%.

Au jeu de la plus de l'accordéon, Bruno Le Maire, ancien ministre candidat à la présidence de l'UMP samedi, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Gary.83 le vendredi 28 nov 2014 à 13:58

    recordman hors catégorie !!

  • 18219615 le mardi 25 nov 2014 à 10:58

    Comment s'occuper d'un peuple si l'on n'est pas capable de bien s'occuper d'une famille ? Quel exemple donné t-il? Comment lui, faire confiance ? Le coassement c'est pour les médias pas pour quîveut etre´Roi'. Normal ou anormal de le loger ou il est ? Qui peut lui,voler la place de dernier ?

  • pichou59 le mardi 25 nov 2014 à 09:29

    ce type ne fait rien hormis couper les rubans et les petits fours - on attends depuis plus de 2ans, un plan de relance, TP bâtiment.....; j'ai l'impression qu'il attend que l'Allemagne le fasse à sa place!! et puis, tous les politiques droite et gauche sont plus préoccuper à leur prochain mandat de conseiller général, et pendant ce temps, le petit peuple est en chômage, les cambriolages....!!!!

  • paspad le mardi 25 nov 2014 à 09:07

    dimanche c'était 13%, ça s'érode et aujourd'hui c'est 16% .......... Ah bon , en réalité il ne doit plus faire 10% de satisfaits et on les connait, ces 10%