Popularité : Hollande et Valls toujours à la peine, Juppé et Macron paradent

le , mis à jour à 08:10
0
Popularité : Hollande et Valls toujours à la peine, Juppé et Macron paradent
Popularité : Hollande et Valls toujours à la peine, Juppé et Macron paradent

Si New York était la France... François Hollande a beau avoir reçu lundi à New York, des mains de la fondation interconfessionnelle américaine Appeal of conscience, le prix de « l'homme d'Etat de l'année », sa cote de popularité ne s'améliore pas en septembre. Seules 16% des personnes interrogées le considèrent comme « un bon président », contre 84% qui sont d'un avis contraire. C'est le même niveau qu'au mois de juin, selon ce baromètre Odoxa, réalisé pour L'Express, France Inter et la presse régionale (*), alors qu'aucune grande réforme n'est sur la table en cette rentrée 2016.

 

Le discours aux accents de campagne électorale de la salle Wagram, début septembre, n'a pas permis de recoller à l'électorat d'Hollande puisque, chez les seuls sympathisants de gauche, le chef de l’État perd deux points (à 37%). Ce qui augure d'une belle bagarre à gauche pour savoir qui pourrait, si Hollande n'était pas candidat à sa réélection, lui ravir la place.

La figure intransigeante de Manuel Valls lui réussit, en revanche : le Premier ministre, déclinant dans ce baromètre depuis novembre, regagne trois points, à 27%. Chez les sympathisants de gauche, la hausse atteint 6 points (42%).

 

Juppé et Macron s'éclatent. En tête des personnalités suscitant le plus de soutien et de sympathie, Alain Juppé gagne 4 points à 39% (et il gagne 7 points auprès des seuls sympathisants de droite) devant Emmanuel Macron (31%, +2), très présent sur le terrain. Le président du Modem François Bayrou (30%, +2) est troisième, devant la présidente du Front National et candidate à la présidentielle Marine Le Pen (27%, +1). Vient ensuite un quatuor de gauche, avec Jean-Luc Mélenchon (27%, +3), Ségolène Royal (26%, +3), Martine Aubry (25%, +3) et Christiane Taubira (25%, +2).

Nicolas Sarkozy arrive dixième de ce baromètre, avec 23% (sans évolution). Il est devancé par Bruno Le Maire (24%, +2), mais fait mieux que François ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant