Ponts de mai : succès annoncé mais budget serré

le
1
L'essentiel des départs se concentrera autour de l'Ascension. Les destinations proches et les locations en France sont plébiscitées.

Les perspectives éco­nomiques ont beau être sombres, les ponts de mai devraient faire le plein. Certes, les intentions de départ en vacances de printemps ont un peu fléchi. Selon un récent sondage Ifop/Mondial Assistance, seuls 22 % des Français prévoient une escapade durant cette période contre 25 % l'an dernier. Mais les week-ends de mai et particulièrement celui de l'Ascension ont enregistré des réservations en forte augmentation. Il faut dire que la semaine du 4 au 12 mai cumule deux jours fériés et correspond à une semaine de vacances pour la zone C (région parisienne, académie de Bordeaux).

Selon le moteur de recherche ­Liligo.com, les consultations de vols sont huit fois plus importantes pour le week-end de l'Ascension que pour celui de la Pentecôte (du 18 au 20 mai) tandis que le 1er mai, en plein milieu de semaine, suscite un moindre intérêt. Autre tendance forte: les séjours en France et les vols vers la proche Méditerranée sont privilégiés. Le Maghreb, quant à lui, ne connaît toujours pas de ­retour en grâce auprès des vacanciers.

«Avec les changements de calendrier scolaire, nous étions en net retrait par rapport à 2012 sur la première moitié d'avril, relève Laurent Curutchet, DG France de l'agence en ligne Lastminute. Mais c'est reparti très fort ensuite, notamment grâce aux ponts.» Pour cette enseigne, la semaine de l'Ascension progresse ainsi de 41 %, avec des séjours vers l'Espagne, la Sicile et la Turquie qui se vendent très bien. La Tunisie se relève tout doucement tandis que le Maroc recule. Quant aux courts séjours, les classiques se portent bien: Rome, Madrid, Barcelone, Londres sont toujours en tête. Du côté de l'agence en ligne Opodo, on se montre «optimiste mais prudent» sur cette période. Ici aussi, l'essentiel de l'activité se ­focalise sur la deuxième semaine de mai avec de bons scores pour l'Espagne et les Canaries, la Grèce et la Sardaigne, des interrogations sur la Turquie qui se maintient pour l'instant tandis que le Maghreb souffre. À 1400 euros en moyenne par séjour, le panier moyen a augmenté de 5 %. Une situation qui s'explique par le recul de la Tunisie et par la moindre présence de bonnes affaires de dernière minute, car les tour-opérateurs font moins de stocks.

La région Paca indétrônable leader

Mais au-delà de ces départs vers la Méditerranée, la star de ces week-ends de mai restera la France. Les séjours gratuits (dans la famille, chez des amis) ont toujours la cote et sont choisis par 34 % des Français pour ces vacances de printemps selon un sondage Ifop/Mondial Assistance. Et du côté des locations payantes, on se frotte les mains également. Chez Abritel, leader français de la location de ­vacances entre particuliers, on relève une progression annuelle de 51 % des demandes de réservation pour ces vacances de printemps. «L'Hexagone concentre 86 % des demandes de réservations sur la période, explique Cyrille Coiffet, DG d'Abritel. Les gens veulent partir en France car c'est là qu'ils trouvent le meilleur rapport qualité-prix.» D'ailleurs, le coût moyen d'une location est resté stable sur le site à 707 euros en moyenne pour une semaine complète.

Plus que jamais, les amateurs de ponts recherchent la douceur et la mer. Les destinations maritimes sont plébiscitées, avec la région Paca indétrônable leader mais elle est secondée par la Bretagne qui ­effectue une percée remarquée cette année. Suivent les régions Aquitaine, Corse et Languedoc-Roussillon.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8157229 le lundi 29 avr 2013 à 09:36

    Je rappelle que les "ponts" ont été mis en place seulement pour les jours fériés dont les jours varient d'une année sur l'autre et non pour les jours fixes ( ASCENSION) . Comme l'ascension est toujours un jeudi autant décréter le vendredi férié et on en parle plus c'est ce qui va se produire si l'on continue dans cette direction.