Polynésie-Nouvelle peine d'inéligibilité requise contre Gaston Flosse

le
0
    PAPEETE, Polynésie française, 16 juin (Reuters) - Cinq ans 
d'inéligibilité et 18 mois de prison avec sursis ont été requis 
mercredi contre Gaston Flosse, ancien sénateur et ancien 
président de la Polynésie française jugé pour détournements de 
fonds publics dans l'affaire dite de l'atoll de Anuanuaro. 
    En septembre 2014, le tribunal correctionnel avait prononcé 
la relaxe pour tous les prévenus, mais le parquet avait fait 
appel de ce jugement pour Gaston Flosse et Robert Wan, le plus 
important perliculteur du territoire français du Pacifique Sud.  
    Alors qu'il était en grandes difficultés financières, ce 
dernier avait vendu en avril 2002 un de ses atolls au territoire 
pour la somme de 850 millions de francs CFP, soit environ 7,125 
millions d'euros. A l'époque des faits, Gaston Flosse était le 
président de la Polynésie française, mais également un ami très 
proche de Robert Wan.  
    Devant la cour d'appel de Papeete, l'avocat général Brigitte 
Angibaud a estimé que sous le faux prétexte de constituer une 
réserve foncière en faveur du territoire, Gaston Flosse était 
venu au secours de son ami avec les deniers publics en surpayant 
très largement cette petite île perdue à 650 km de Tahiti, dans 
l'archipel des Tuamotu.  
    L'atoll avait d'abord été évalué 1,26 million d'euros par la 
Direction des affaires foncières en décembre 2001, puis 6,4 
millions d'euros par la même DAF quelques jours plus tard à la 
suite d'une expertise d'un agent immobilier privé, qui avait 
évalué le bien à 8,8 millions d'euros. 
    L'avocat général a également demandé un an de prison avec 
sursis et une amende "conséquente" à l'encontre de Robert Wan 
pour recel de détournement de fonds publics. 
    Pour l'avocat François Quinquis, défenseur de Flosse, comme 
l'a montré le tribunal correctionnel en première instance, la 
décision du conseil des ministres d'acheter Anuanuaro était 
parfaitement motivée et aucun irrégularité n'est à relever dans 
la procédure, à l'époque validée par l'Etat, à travers le 
haut-commissaire de la République en Polynésie française. 
    La cour a mis sa décision en délibéré au 20 octobre 2016. 
    En février dernier, l'ancien sénateur et ancien président de 
la Polynésie française Gaston Flosse a été condamné en appel à 
deux années d'inéligibilité dans l'affaire dite du SED, 
assorties de 18 mois de prison avec sursis et de 16.760 euros 
d'amende.   
    Né en 1931 aux Gambier, Gaston Flosse aura 85 ans le 24 juin 
prochain. 
 
 (Daniel Pardon; édité par Julie Carriat et Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant