Pologne-Une audience d'extradition le 22 septembre pour Polanski

le
1

VARSOVIE, 27 août (Reuters) - Une juridiction polonaise se prononcera le 22 septembre sur une demande d'extradition présentée par les autorités américaines à l'encontre de Roman Polanski. Le réalisateur franco-polonais est sous le coup d'une demande d'extradition de la justice américaine dans une affaire de relation sexuelle avec une mineure de 13 ans, Samantha Geimer, remontant à 1977. Polanski, qui avait plaidé coupable et passé 42 jours en prison avant d'être remis en liberté dans l'attente d'un jugement définitif, avait fui les Etats-Unis l'année suivante, redoutant que le magistrat ne revienne sur l'accord passé à l'époque et le condamne à plusieurs années de prison. Au début de l'année, le parquet de Los Angeles a adressé une demande d'extradition du cinéaste aux autorités polonaises. En mai, le tribunal de Cracovie, chargé du dossier, a reporté l'audience à la mi-septembre, sollicitant dans l'intervalle une assistance juridique des Etats-Unis avant le 8 août. L'échéance est passée sans que le département américain de la Justice ne se soit manifesté, a déclaré à Reuters à la mi-août le juge polonais Waldemar Zurek. Il a précisé que davantage de temps avait été donné aux autorités américaines. (Wiktor Szary,; Henri-Pierre André et Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le jeudi 27 aout 2015 à 18:15

    Les polonais sont pro-USA et pro-OTAN. Ils vont céder à la moindre pression.