Pologne-Enquête pour abus de pouvoir dans l'affaire des écoutes

le
0

VARSOVIE, 6 août (Reuters) - Le ministère public polonais a annoncé mercredi qu'il allait ouvrir une enquête sur un possible abus de pouvoir commis par le Premier ministre Donald Tusk, le gouverneur de la banque centrale et le ministre de l'Intérieur dans une affaire d'écoutes illégales en Pologne. L'affaire, qui embarrasse le gouvernement conduit par Donald Tusk, a fait surface en juin avec la publication par le magazine Wprost d'enregistrements secrets effectués plusieurs mois auparavant. Ces enregistrements comportent des conversations privées entre plusieurs hauts responsables polonais et notamment entre le gouverneur de la banque de Pologne Marek Belka et le ministre de l'Intérieur Bartlomiej Sienkiewicz. Les deux hommes évoquent le remplacement du ministre des Finances ainsi que les outils monétaires que la banque centrale pourrait utiliser pour éviter au gouvernement une défaite électorale. "L'enquête porte sur un abus de pouvoir du Premier ministre, du gouverneur de la banque centrale et du ministre de l'Intérieur qui violerait l'indépendance de la banque centrale en scellant un accord informel entre le Premier ministre et le gouverneur de la banque centrale", a précisé un porte-parole des services du procureur de Varsovie. Le porte-parole a ajouté que l'accord présumé prévoyait une destitution du ministre des Finances et une réduction des pouvoirs du comité de politique monétaire de la banque centrale. Pour Donald Tusk, cette affaire relève d'un complot politique visant à paralyser l'Etat polonais au moment où il s'efforce de mobiliser l'Europe contre les menées de la Russie en Ukraine. (Marcin Goettig; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant