Pollution : six millions de voitures ciblées

le
0
19 % du parc automobile français pourrait ne pas circuler dans les centres-villes lors de pics de pollution.

Six millions de vieux véhicules sont dans le collimateur du gouvernement. Dans son plan d'urgence pour la qualité de l'air présenté mercredi, la ministre de l'Environnement veut donc s'en prendre à près de 19 % du parc automobile qui, peut-être, demain ne pourra plus franchir les frontières des centres-villes. Une perspective qui a comme un goût de «zapa» - ces zones d'actions prioritaires pour l'air - et que Delphine Batho avait abandonnées parce que, précisément, elles allaient pénaliser les foyers les plus modestes.

Or ce sont bien les mêmes craintes qui rejaillissent avec ces mesures annoncées. «On va droit vers un clivage social non souhaitable», dénonce Pierre Chasseray, délégué général de Quarante millions d'automobilistes. «Les artisans et les ménages faibles vont être touchés», précise Christian Scholly, directeur général adjoint de l'Aut...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant