Pollution : Pékin «à peine vivable pour des êtres humains»

le
0

L'Académie chinoise des sciences sociales s'alarme de la mauvaise qualité de l'air dans la capitale chinoise : des pics de pollution y sont enregistrés au moins une fois par semaine.

Correspondant à Pékin

La pollution a fait de Pékin une ville «à peine vivable pour des êtres humains». C'est le constat alarmiste dressé dans un rapport de l'Académie chinoise des sciences sociales. Sur les quarante villes du monde concernées par l'étude, la capitale chinoise se classe en avant-dernière position en ce qui concerne la qualité de l'air.

«La sévère pollution de Pékin est bien pire que le niveau moyen... et l'environnement est très loin des standards internationaux», souligne l'agence officielle China News Service. La pollution est telle dans certaines villes de la République populaire qu'elle perturbe parfois le trafic aérien, comme à Shanghai en novembre, et entraîne la fermeture des écoles. Des pics sont enregistrés au moins une fois par s...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant