Pollution : les cheminées sont-elles vraiment aussi nocives que les voitures ?

le
0
Pollution : les cheminées sont-elles vraiment aussi nocives que les voitures ?
Pollution : les cheminées sont-elles vraiment aussi nocives que les voitures ?

Qui dit vrai? La préfecture de la région Ile-de-France ou Ségolène Royal? La première assure que la chauffe au bois en agglomération parisienne pollue autant que le trafic routier. La seconde, ministre de l'Ecologie, trouve cette affirmation «ridicule», et envisage de revenir sur l'arrêté préfectoral interdisant les feux de cheminée au 1er janvier 2015. La vérité se situe entre les deux.

Comme le rappelle l'Express, c'est dans un rapport d'Airparif, datant de 2011, qu'on trouve les chiffres les plus probants. Les sources d'émissions de particules fines (PM2.5) ont été relevées en plusieurs points de l'agglomération parisienne, entre septembre 2009 et septembre 2010. Et les chiffres sont très différents d'un lieu à un autre.

Aux abords du périphérique, le trafic routier représente ainsi 44% des émissions de particules fines, contre seulement 4% pour la chauffe au bois.

Mais lorsqu'on s'éloigne du périphérique et que l'on s'enfonce dans la zone urbaine, les deux font jeux égal : le trafic routier tombe à 8% tandis que le chauffage au bois monte à 7%, l'immense majorité des particules étant importées des régions voisines.

Voilà donc les deux jeux de données dont on dispose. Les services régionaux en charge de l'environnement et de l'énergie (DRIEE) Ile-de-France, en annonçant que 23% des particules émises en Ile-de-France proviennent des cheminées, se basent clairement sur la deuxième formule. En enlevant les particules importées des régions voisines, le chauffage au bois constitue en effet près d'un quart des émissions de particules...dans les zones situées loin du périphérique. A l'inverse, l'association UFC Que choisir, qui affirme que 44% des émissions viennent des voitures, se base sur les relevés pris sur le périphérique. Et c'est sans doute également sur ces données que se base Ségolène Royal quand elle affirme qu'interdire les cheminées est «ridicule».

Chacun parlant ainsi de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant