Pollution : la circulation alternée pas prolongée mardi à Paris

le
0
Pollution : la circulation alternée pas prolongée mardi à Paris
Pollution : la circulation alternée pas prolongée mardi à Paris

Décidée samedi après un bras de fer entre la mairie de Paris et l'Etat, la circulation alternée est entrée en vigueur lundi à 5h30 à Paris et en proche banlieue, avec 750 policiers mobilisés pour contrôler l'autorisation de rouler donnée aux seules plaques impaires.

A midi, Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, a annoncé que la mesure ne sera pas prolongée mardi. «En raison d'une amélioration de la situation aujourd'hui et demain, la circulation alternée n'est pas reconduite», a-t-elle expliqué, saluant «le comportement citoyen des automobilistes qui ont compris la nécessité de cette mesure».

Pour lundi, Airparif, chargé de la surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France, prévoit un possible dépassement du seuil d'information (50 microgrammes/m3). La fourchette de prévision va de 40 à 55 microgrammes/m3. En revanche, la situation va s'assainir mardi en raison du retour de la pluie, annoncée pour la mi-journée par Météo-France et qui devrait «nettoyer les particules» dans l'atmosphère, selon Airparif.

D'après Manuel Valls ce lundi matin sur RTL, la mesure a été «mise en oeuvre dans de bonnes conditions». A 9 heures, «il y a environ 40 % de moins de circulation dans Paris», affirme Anne Hidalgo, dans un tweet. Vers 9 heures, la police n'avait relevé aucun incident majeur et le trafic était plus «fluide» que d'habitude sur le réseau francilien :--7 km de bouchons cumulés contre 175 km en moyenne les autres jours.

#Pollution : à cette heure, il y a environ 40% de moins de circulation dans #Paris-- Anne Hidalgo (@Anne_Hidalgo) 23 Mars 2015

>> A LIRE. Tout savoir sur la circulation alternée

Malgré la grande publicité autour de la mesure durant le week-end, tous les automobilistes ne la respectent pas au risque d'avoir à acquitter une amende. «Je travaille moi, j'ai pas de temps à perdre avec ça», lance l'un d'entre eux, arrêté à un feu rouge de la Porte d'Italie, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant