Pollution : l'autoroute du soleil passe à 90 km/h à Valence

le
1
Pollution : l'autoroute du soleil passe à 90 km/h à Valence
Pollution : l'autoroute du soleil passe à 90 km/h à Valence

Un petit coup de frein pour donner un grand bol d'oxygène aux habitants de Valence, dans la Drôme. C'est l'objectif de la mesure qui va être testée durant un an sur l'A7. La préfecture a annoncé mardi soir que la vitesse sur l'autoroute du soleil va passer de 110 km/h à 90 km/h à partir du 15 juin. Les vacanciers lèveront donc le pied dès cet été sur cette portion de 6 km comprise entre les sorties «Valence nord» et «Valence sud».

15/6 expérimentation d'1 an baisse à 90km/h #A7 dans @VilledeValence et sur partie urbanisée LACRA @VINCIAutoroutes pic.twitter.com/y1sIgRfWBu— Préfet26 (@Prefet26) 26 avril 2016

L'objectif est clair : il s'agit de réduire la pollution dans le secteur où 70 000 véhicules transitent chaque jour. Pendant cette année d'expérimentation, deux organismes spécialisés, dont Air Rhône-Alpes, seront chargés de mesurer l'impact de l'abaissement de la vitesse sur la pollution de l’air. Ils surveilleront les taux de NO2 (dioxyde d'azote) et de particules fines (PM10). «Si les résultats ne sont pas concluants, nous reviendrons à la vitesse initiale», a assuré le préfet de la Drôme, selon France 3 Rhône-Alpes.

CARTE. La traversée de Valence sur l'autoroute du soleil

C'est le maire de Valence, Nicolas Daragon, qui est à l'origine de cette opération. L'élu avait demandé dès juillet 2015 à Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie, de réduire la vitesse à 90 km/h dans sa ville sur l'A7. Ensuite, «une circulaire du 24 novembre 2015 relative à la limitation de vitesse sur autoroute pour des motifs de qualité de l’air a précisé dans quelles conditions cette réduction de vitesse pouvait intervenir», explique la préfecture de la Drôme qui, in fine, est chargée de mettre en œuvre la mesure.

Le financement est assuré par l'Etat et par la communauté d’agglomération Valence Romans sud Rhône-Alpes.

Selon Air Rhône-Alpes, cité par le Dauphiné ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 7 mois

    Bientôt, il vaudra mieux prendre les autoroutes à vélo. Non seulement il n'y aura plus de risques, mais on n'ira pas moins vite qu'en auto.