Pollution de l'eau : les cinq sites " noirs " industriels de la vallée du Rhône

le
0
Pollution de l'eau : les cinq sites " noirs " industriels de la vallée du Rhône
Pollution de l'eau : les cinq sites " noirs " industriels de la vallée du Rhône
Le site de Tavaux, à proximité de Dole dans le département du Jura, spécialisé dans la chimie des composés halogénés (chlore, fluor) et des plastiques (PVC) figure sur la "black liste". A l'aval de ce site, la nappe interfluve du Doubs et de la Saône est contaminée par plusieurs composés chlorés à des concentrations supérieures aux seuils de qualité définis pour ces paramètres chimiques : le chlorure de vinyle; le trichloréthylène, et le tétrachloréthylène. Le couloir de la chimie situé au sud de Lyon est bien sûr aussi concerné. Sur la station située sur le Rhône à l'aval de ce site, 106 substances différentes ont été mesurées, dont la totalité des 18 HAP (Hydrocarbures aromatiques polycycliques) , 20 PCB (Polychlorobiphényls), 23 pesticides, 25 métaux, et 20 autres micropolluants dont 5 dérivés du chlore. La nappe du Rhône est également en mauvais état à l'aval de Lyon à cause de concentrations en chlorure de vinyle en benzène et en xylènes supérieures aux valeurs seuils nationales à ne pas dépasser. La plateforme des Roches, située sur la commune de Péage de Roussillon, à environ 50 km au sud de Lyon, et qui accueille une quinzaine d'établissements (chimie, agroalimentaire, constructions...) est le 3ème point noir : 104 substances différentes ont été mesurées, dont 17 HAP, 20 PCB, 19 pesticides dont l'oxadiazon, synthétisé sur ce site, 25 métaux, et 23 autres micropolluants dont des chloroanilines, (...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant