Pollution de l'air : la région Ile-de-France passe à l'offensive

le
0
La région Ile-de-France sous la pollution, en décembre 2014.
La région Ile-de-France sous la pollution, en décembre 2014.

Le plan antipollution présenté vendredi au conseil régional prévoit notamment une écotaxe pour les poids lourds en transit.

Les Parisiens ne sont pas les seuls en Ile-de-France à respirer un air vicié. « 1,5 million de Franciliens, soit 12 % des habitants de la région sont exposés chaque jour à des niveaux de pollution qui ne respectent pas les normes », n’a de cesse de rappeler la nouvelle présidente (Les Républicains) du conseil régional, Valérie Pécresse.

Cette dernière est bien décidée à passer à la vitesse supérieure sur ce dossier, selon elle, trop longtemps délaissé par l’exécutif régional. Vendredi 17 juin, Mme Pécresse devait soumettre au conseil régional son plan pour la qualité de l’air (2016-2021) auquel 150 millions d’euros (hors transports) seront alloués, dont 10 millions dès cette année.

La région va déjà débloquer 2,6 millions d’euros pour venir en aide aux artisans et aux commerçants concernés par les toutes prochaines restrictions de circulation qui s’appliqueront dans la capitale.

Le 1er juillet, la mairie de Paris passera en effet à la deuxième phase de son action établissant des « zones de circulation restreinte ». Après les bus, les cars et les poids lourds anciens (avant 2001), bannis depuis le 1er juillet 2015, ce sont désormais les véhicules individuels et utilitaires antérieurs à 1997, ainsi que les deux-roues motorisés avant 1999, qui seront à leur tour interdits de circulation en semaine de 8 heures à 20 heures.

Trente-six mesures La région va donc aider les commerçants concernés à opter pour des véhicules électriques ou fonctionnant au gaz naturel. Le dispositif n...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant