Pollution de l'air: l'Europe trop laxiste

le
0
Les particules les plus fines sont néfastes, même à des concentrations inférieures aux normes de l'Union européenne, selon une grande étude effectuée dans 14 pays.

L'alerte aux microparticules (PM) a été lancée lundi en Ile-de-France et dimanche sur l'agglomération bordelaise. Une pollution aux PM10 (des poussières six à huit fois plus petites que l'épaisseur d'un cheveu) qui sont générées par le chauffage, et surtout par le transport (moteurs diesel). Ces alertes sont plus fréquentes lorsqu'il fait beau et qu'il n'y a pas de vent pour les disperser. Elles sont déclenchées lorsque la pollution dépasse 50 microgrammes (µg) de particules par m3 d'air. Sur Paris aujourd'hui, on pourrait dépasser 80 µg/m3. Un seuil délicat pour toutes les personnes ayant des problèmes respiratoires ou cardio-vasculaires.

Mais les médecins s'inquiètent encore plus des PM2,5 (l'équivalent d'une bactérie) qui sont encore plus fines et sont donc capables de se faufiler très loin...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant