Pollution aux particules : gratuité du stationnement résidentiel à Paris

le
0
Pollution aux particules : gratuité du stationnement résidentiel à Paris
Pollution aux particules : gratuité du stationnement résidentiel à Paris

Airparif, chargé de surveiller la qualité de l'air en Ile-de-France, prévoit pour ce jeudi un taux de pollution aux particules entraînant la publication de recommandations aux populations les plus fragiles, a annoncé mercredi l'organisme. En prévision du dépassement du seuil d'information (voir encadré), la mairie de Paris a décidé de prendre les devants, en rendant gratuit pour la journée de jeudi le stationnement résidentiel pour les Parisiens, afin de les encourager à ne pas prendre leur véhicule.

Cette mesure permet aux Parisiens, détenteurs d'une carte annuelle qui leur donne droit à un tarif privilégié de stationnement, de ne pas payer pour stationner leur voiture. Selon la mairie, quelque 170 000 personnes détiennent cette carte. Par ailleurs, la mairie de Paris indique dans un communiqué que si le seuil d'alerte venait à être dépassé dans les jours prochains, des mesures complémentaires seraient prises telles qu'une gratuité pour les Autolib' et Velib'.

Par ailleurs, il est recommandé aux automobilistes de réduire de 20 km/h leur vitesse sur l'ensemble de l'Île-de-France et de s'en tenir à une vitesse de 60 km/ h sur le boulevard périphérique.

Difficile de savoir si le seuil d'alerte sera dépassé

«Pour le moment, d'après Météo France, les conditions sont différentes de celles constatées» lors du dernier pic, il y a deux semaines, a toutefois souligné Airparif dans un communiqué. «En effet, les inversions de températures devraient durer moins longtemps sur la journée du fait des mouvements ascendants permettant le brassage de l'air», selon l'association.

«A ce stade, il n'est pas possible de déterminer une prévision à moyen terme ni d'anticiper un épisode de longue durée avec des dépassements du seuil d'alerte», ajoute Airparif.

La région parisienne, ainsi qu'une bonne partie de l'Hexagone, a connu il y a deux semaines un fort épisode de pollution avec des seuils d'alerte (le 2e et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant