Pollution à Paris : vitesse abaissée de 20 km/h jeudi, stationnement résidentiel gratuit

le , mis à jour à 18:54
0
Pollution à Paris : vitesse abaissée de 20 km/h jeudi, stationnement résidentiel gratuit
Pollution à Paris : vitesse abaissée de 20 km/h jeudi, stationnement résidentiel gratuit

Pour l'instant, toujours pas de circulation alternée décrétée. En revanche, la préfecture de police de Paris a annoncé ce mercredi après-midi qu'en raison du nouveau pic de pollution prévu jeudi, la vitesse maximale autorisée sur les routes d'Ile-de-France, limitée à 90 km/h ou plus, sera abaissée de 20 km/h. La Ville de Paris a par ailleurs annoncé dans la matinée un deuxième jour de gratuité du stationnement résidentiel dans la capitale. Il est toujours conseillé de différer ses déplacements facultatifs, d'éviter le sport et privilégier les transports «verts», comme par exemple Autolib, le réseau de partage de voitures électriques de la ville.

L’organisme chargé de surveiller la qualité de l’air Airparif prévoit en effet, pour la deuxième journée consécutive, un dépassement du seuil d’information jeudi. «Le préfet de police a décidé, après consultation des collectivités locales (...), d'abaisser de manière contraignante de 20 km/h la vitesse maximale autorisée sur les routes franciliennes (dont la vitesse est supérieure ou égale à 90 km/h)», a fait savoir la préfecture dans un communiqué. En général dans ce genre de situation, la vitesse autorisée sur le périphérique passe elle de 70 km/h à 60 km/h.

Attention, épisode de #pollution de l'air en Ile-de-France prévu pour le polluant PM10 demain! http://t.co/ZwIP0o76v0— Airparif (@Airparif) 8 Avril 2015

La question des mesures d'urgence liées à la pollution, telle la controversée circulation alternée, est si complexe que la préfecture a tenu à préciser que «cette décision (Ndlr : de simple réduction de vitesse) a été prise après une réunion avec un collège d'experts (AirParif, Météo-France et Direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie) en présence des représentants de la mairie de Paris, du conseil régional d'Ile-de-France et des conseils départementaux, afin d'examiner ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant