Pollen : quels traitements ?

le
0
Si les symptômes des allergies sont bien combattus par les antihistaminiques et les anti-inflammatoires, la désensibilisation préventive marche moins bien. » Quel traitement contre la rhinite allergique ?

La rhinite pollinique - ou rhume des foins - affecte plus de 10 % de la population française. Sa fréquence n'a cessé d'augmenter depuis trente ans. Elle est à l'origine de picotements du nez et des yeux, de pleurs, d'éternuements en salve, d'une baisse de l'odorat, d'une obstruction nasale et, chez les personnes sensibles, de crises de toux et d'asthme. Elle peut provoquer de forts maux de tête. Si le degré de sévérité varie selon les individus, on sait que cette pathologie altère le sommeil et la qualité de vie. La gêne peut se prolonger entre un et trois mois, selon le pollen.

Cette année, à l'issue d'un hiver qui a traîné en longueur, le déclenchement des allergies pourrait être plus brutal qu'à l'ordinaire. «Avec la dispersion soudaine des polle...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant