Politique familiale : le gouvernement sous le feu des critiques

le
9
Politique familiale : le gouvernement sous le feu des critiques
Politique familiale : le gouvernement sous le feu des critiques

Les économies à l'étude continuent de faire débat. Alors que le gouvernement a annoncé lundi de larges coups de rabot dans les prestations familiales, les défenseurs de la famille fustigent d'ores et déjà ce projet. Ce mardi, les critiquent se multiplient. La droite appelle à la «mobilisation» contre ces mesures, jugées «inacceptables» par les associations familiales. 

En réponse à cette levée de boucliers, François Hollande a souligné qu'il n'y avait «pas de plan d'économies qui soit indolore». Le chef de l'Etat a insisté sur la nécessité de faire ces économies «de manière juste, de manière efficace, de manière innovante».

Les associations vent debout

Côté syndicats, la CFTC déplore «le coup une nouvelle fois porté aux familles». Le syndicat chrétien a notamment déploré le nouveau projet de réforme du congé parental, visant à un partage entre pères et mères, et la division par trois de la prime de naissance à partir du deuxième enfant. L'Unsa (Union syndicale des syndicats autonomes) estime pour sa part que c'est dans le domaine des prestations familiales que «les mesures annoncées sont les plus douloureuses». «Avec ce report de deux ans, les familles vont perdre 1 500 euros par enfant», a calculé l'Union nationale des associations familiales (Unaf). «La droite comme la gauche font de la politique familiale la vache à lait de la Sécu», regrette l'Union des Familles en Europe.

Les Associations familiales catholiques jugent que «le mécontentement des familles ne peut aller que croissant» et les incite à participer à la manifestation prévue dimanche prochain, le 5 octobre. Organisée par la Manif pour tous à Paris et à Bordeaux, cette manifestation ciblait initialement la Gestation pour autrui (GPA, interdite en France) et la loi sur le mariage homosexuel.

La droite appelle à la mobilisation

Henri Guainon, le député UMP des Yvelines n'exclut pas de se joindre au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 11246605 le mardi 30 sept 2014 à 22:55

    Beaucoup d'enfants => validation de nombreux trimestres pour la retraite, => gratuité de la SS, => aides variées et diverses, et ce pendant de longues années. On peut donc comprendre l'augmentation de la délinquance des ados et du chômage des jeunes, car la plupart des enfants ne sont faits par amour mais pour toucher plus d'avantages financiers.

  • M8252219 le mardi 30 sept 2014 à 17:05

    SI L'EXEMPLE VENAIT D'EN HAUT IL SERAIT ENCORE PLUS CRÉDIBLE alors seulement cela s'appellerait la rigueur.Mais la haute fonction publique, les parlementaires, les sénateurs, les acquis sociaux des statuts spéciaux.Tous ceux qui par clientélisme ou copinages sont à l'abri de la rigueur

  • M4484897 le mardi 30 sept 2014 à 16:10

    le congé parental: trois ans de vacances surtout pour les fonctionnaires, pas facile a prendre dans le privé ou le poste est vite supprimé, transformé....

  • M4426670 le mardi 30 sept 2014 à 16:09

    A ce rythme, Il y aura bien un jour où il devra toucher aux privilèges de nos élus! Encore un effort, m. le "président"

  • M4426670 le mardi 30 sept 2014 à 16:07

    Bien sur, les "journaleux" nous montrent à chaque fois des familles "de souche"...... Mais il y aurait des statistiques sur les origines, on comprendrait mieux!!! Mais le "peuple" n'a pas le droit de comprendre!!! Il est juste bon à faire les chèques d'impots!!! qui paient les allocs de nos "chers" immigrés, qui eux ne sont pas concernés par les impots!

  • pichou59 le mardi 30 sept 2014 à 15:14

    Les économies forcément sont douloureuses pour le PETIT PEUPLE, mais pas pour les ELUS!!!!

  • M6882307 le mardi 30 sept 2014 à 14:27

    Politique de gribouille effectivement. L'exécutif ferait mieux de s'attaquer à l'AME (près d'un milliard), de la journée de carence etc…

  • M5441845 le mardi 30 sept 2014 à 13:28

    Ils sont nombreux au bal des faux-culs. Il faut dire que la perspective d'une valse avec Mme Pompili n'a rien de déplaisant. Messieurs (mes amis) de la droite, un peu de sérieux. On ne peut pas vouloir tout (la réduction des déficits)et son contraire (la politique familiale). la fin de l'assistanat, de l'état providence et des familles de 11 enfants uniquement pour les alloc est une bonne nouvelle. A quoi sert de "faire des gosses" pour qu'ils soient chômeurs...

  • M4426670 le mardi 30 sept 2014 à 11:42

    Normal que c'est "improvisé": c'est de la gribouille!!!