Police allemande perd la trace du Syrien lié à l'attentat déjoué

le
0
LA TRACE DU SYRIEN SOUPÇONNÉ DE PRÉPARER UN ATTENTAT EN ALLEMAGNE PERDUE
LA TRACE DU SYRIEN SOUPÇONNÉ DE PRÉPARER UN ATTENTAT EN ALLEMAGNE PERDUE

BERLIN (Reuters) - La police allemande a semble-t-il perdu la trace du réfugié syrien soupçonné de préparer un attentat recherché depuis samedi, après la découverte d'explosifs dans un appartement de Chemnitz, dans l'ouest de la Saxe.

"Nous avons suivi plusieurs pistes, mais aucune n'est malheureusement probante", a déclaré dimanche Tom Bernhardt, porte-parole de la police criminelle. "Nous devons continuer à supposer que cette personne représente un danger", a-t-il ajouté.

Certains indices montrent que le suspect appartient à la mouvance islamiste, "mais on ne parle pas forcément de l'Etat islamique. Il peut également s'agir d'un cas de radicalisation sur internet", a-t-on souligné de source proche des services de sécurité.

La police a lancé un appel à témoins au sujet de ce Syrien identifié sous le nom de Djaber Albakr et âgé de 22 ans. Il est arrivé en Allemagne en 2015 et a obtenu le statut de réfugié, a précisé Tom Bernhardt.

La perquisition qui a permis de découvrir les explosifs a été menée sur la base d'informations fournies par les services de renseignement intérieurs.

Un autre Syrien également nommé Albakr qui louait l'appartement où elle a eu lieu a été arrêté et fait l'objet d'une enquête. Deux autres personnes interpellées samedi à Chemnitz ont été remises en liberté.

(Sabine Siebold, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant