Polémique sur «Only God Forgives» : Filippetti répond à la charge de Royal

le
6
Polémique sur «Only God Forgives» : Filippetti répond à la charge de Royal
Polémique sur «Only God Forgives» : Filippetti répond à la charge de Royal

Le film «Only God Forgives », avec Ryan Gosling, est au coeur d'une polémique entre Ségolène Royal et Aurélie Filippetti. Sorti fin mai sur les écrans français, il avait d'abord été interdit aux moins de 16 ans pour sa violence extrême. Puis, fait rarissisme, la commission de classification des films l'a rééxaminé et a décidé de revenir sur le premier avis rendu pour proposer une «interdiction aux mineurs de moins de douze ans avec avertissement».

L'ex-candidate à l'Elysée a réagi dimanche sur France 5 aux informations du Parisien-Aujourd'hui en France Dimanche selon lesquelles la ministre de la Culture était intervenue auprès de la commission de classification des films pour réévaluer le classement de ce long-métrage qui relate une vengeance à Bangkok, avec force hémoglobine, cris de douleur et scènes de torture. Elle a dénoncé le fait que la ministre de la Culture «ait fait déclasser un film ultra violent (...) sous la pression des producteurs».

La ministre n'a fait que suivre «l'avis de la Commission»

«Si les producteurs veulent des films toutes familles, qu'ils fassent des films visibles par toutes les familles», a déclaré Ségolène Royal, livrant un véritable plaidoyer pour l'éducation des jeunes. «On ne peut pas à la fois faire les bénéfices liés à des films familiaux et en même temps polluer les jeunes avec des scènes d'extrême violence. On n'a pas le droit de faire des choses pareilles !», s'est insurgée l'ancienne ministre de la Famille du gouvernement Jospin qui n'exclut pas de revenir au gouvernement.

Lui répondant ce lundi, le cabinet d'Aurélie Filippetti a tenu à minimiser lundi l'intervention de la ministre de la Culture dans le déclassement de ce film, jugeant nécessaire de «rectifier certaines inexactitudes». Dans un communiqué, la rue de Valois précise que la ministre n'était «aucunement intervenue pour faire changer le visa rendu par l'assemblée plénière...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 3 juin 2013 à 18:13

    dhote et rodde12...on ne peut être que pleinement OK avec vos propos...On ne peut en dire autant de frk987...

  • dhote le lundi 3 juin 2013 à 17:44

    Elle a raconté suffisament d'aneries par le passé pour saluer quand elle dit des choses sensées: ce que je fais sans hésiter.

  • rodde12 le lundi 3 juin 2013 à 16:47

    Bravo Ségolène c'est la deuxième fois que je t'approuve. La première c'est quand tu as dit à propos de l'éducation nationale que puisque les profs prétendaient travailler, au moins, 35 heures par semaine il suffisait de leur imposer de les faire sur place. Cela permétrait d'avoir des adultes et d'assurer les gardes de récréation ou se passent les incidents. Ce serait aussi un grand secours pour les débutants.

  • bordo le lundi 3 juin 2013 à 16:43

    D'accord avec Kafka. Des pervers socialistes infligent à des enfants de maternelle la théorie du genre, et autorisent des films ultra violents ! Bon, d'un autre côté, Hollande fait aussi peur car il est surnommé le sorcier de la pluie. Dès qu'il y une sécheresse, une visite et hop ! il pleut. En revanche pour le chômage, c'est plutôt le contraire. Abracadabra et hop ! on bat des records historiques.

  • laeti453 le lundi 3 juin 2013 à 14:22

    Merci Madame Royal. Je n' ai pas voté pour vous, je ne partage pas vos idées mais je reconnais votre courage et votre vision d' un paysage culturel plus digne me convient . Vous feriez un premier ministre autrement plus crédible.....

  • KAFKA016 le lundi 3 juin 2013 à 13:52

    La classification des films préfère interdire au moins de 16 ans une paire de seins mais autoriser aux enfants de 12 ans de scenes de tortures et de massacres!! allez comprendre