Polémique sur les accords salariaux chez Lonmin

le
0

Commodesk - Lonmin se défend de ne pas appliquer les augmentations de salaires décidées le 18 septembre dernier pour ses mineurs sud-africain. Cet accord, prévoyant des revalorisations comprises entre 11 et 22%, mettait fin à un mois et demi de grèves violentes dans les mines de platine, qui ont provoqué la mort de 45 personnes suite à des bagarres et des affrontements avec la police.

Mais en début de semaine, Bantu Holomisa, le président du Mouvement démocratique unifié, un parti social-démocrate sud-africain, publiait une lettre ouverte à destination du PDG de Lonmin, lui reprochant un manquement aux engagements du groupe. De nombreux mineurs se seraient en effet plaint que plus de quatre mois après l'accord, leurs fiches de paie soient restées inchangées.

Le leader politique alerte le groupe minier britannique sur le fait que le maintien d'une telle situation risque d'engendrer un nouveau mouvement social violent.

Lonmin se défend, affirmant que les accords sont honorés depuis octobre dernier. Mais la complexité du système de paie, liée au nombre de statuts différents parmi les travailleurs, expliquerait que certaines augmentations ne soient pas encore effectives.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant