Polémique sur le pétrole aux îles Canaries

le
0

Le 16 mars dernier, le gouvernement espagnol donnait son feu vert à la compagnie pétrolière Repsol pour explorer la zone entre les îles Canaries et le Maroc. Depuis cette annonce, l'opposition prend de l'ampleur. La population des îles Canaries manifeste et dénonce les conséquences sur l'écosystème et sur le tourisme que pourrait avoir une exploitation de pétrole à 60 km de leurs côtes.

Les autorités et notamment le ministre de l'Industrie et de l'Energie espagnol, José Manuel Soria, a tenu a rappeler, le 18 avril, que l'exploitation de pétrole dans cette zone pourrait fournir 140.000 bpj soit 10% des importations quotidiennes de l'Espagne. Dans une interview accordée à la presse locale, Repsol envisageait d'entamer le forage de deux puits dès 2014.

Quant au Maroc, selon le quotidien national L'Economiste, son silence serait dû au souvenir amer de 2000, lorsque le gouvernement et le roi avaient annoncé, à tort, une réserve de 2 milliards de barils.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant