Polémique sur le FN : Sarkozy rappelle à l'ordre les ministres

le
0
Selon le président de la République, les ministres n'ont pas à avoir de «position personnelle» sur les cantonales.

Pour tourner définitivement la page des petites phrases de ministres sur la ligne de l'UMP face au FN et au PS, Nicolas Sarkozy a mis mercredi les points sur les i. Le visage fermé, il a entamé une longue explication lors du Conseil. «Un ministre n'est pas un homme politique comme les autres, il est tenu à un devoir de solidarité dans l'expression collective, surtout en période électorale. Je suis président de la République, je n'ai pas de position personnelle. Un ministre n'a pas à avoir de position personnelle. Une ligne a été définie, Il est trop facile de choisir ce qu'on soutient et de prendre ses distances avec le reste. Si vous voulez combattre le Front national, faites-le sur le fond, au lieu de vous placer sur le plan de la morale», a prévenu le chef de l'État. «En plus, vous donnez votre avis sur des élections où vous n'êtes même pas candidats !», a-t-il ajouté.

La remarque visait plusieurs membres du gouvernement, tels Nathalie Kosciusko-Morizet, Valé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant