Polémique sur la résistance au feu des cabanes Ikea pour les réfugiés

le
2

Associé au HCR, le géant suédois fabrique des milliers d’abris destinés aux réfugiés et migrants. Mais la Suisse met en doute la sécurité de ce matériel face à d’éventuels incendies.

L’enthousiasme suscité par ces maisonnettes à bas coût et peu encombrantes conçues pour les réfugiés par Ikea serait-il déjà retombé? Depuis quelques jours, le géant suédois de l’ameublement doit en effet faire face aux critiques de collectivités suisses estimant que ces équipements étaient «facilement inflammables». Et pourtant, le projet avait séduit en haut lieu puisque le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) s’est associé à la Fondation Ikea pour développer ces installations facilement montables à destination des réfugiés et des migrants. Et en mars dernier, le Figaro immobilier évoquait la mise en production de 30.000 abris de ce type.

Entre temps, ces cabanes ont fait leur apparition par centaines dans des camps de réfugiés au Tchad, en Ethiopie ou encore en Irak, comme en atteste le site internet du projet, «Better Shelter». Plus près de chez nous, plus de 1200 maisonnettes ont aussi été montées en Grèce depuis cet été pour accueillir le flux croissant de migrants.

Vérification du respect des normes anti-incendie

Un déploiement sans encombres jusqu’à ce que Zürich, la plus grande ville de Suisse, envisage elle aussi de s’équiper de tels abris la semaine dernière. Elle devait ainsi disposer de 62 maisonnettes de 17,5 m² prêtes à monter, qui auraient pu accueillir 250 migrants à partir de janvier. Mais quelques heures plus tard, des tests ont montré que ces cabanes conçues par le géant suédois de l’ameublement en kit étaient «facilement inflammables», selon un communiqué de la municipalité zurichoise. «Nous devons accueillir 40% de demandeurs d’asile en plus en deux mois, donc nous avons dû agir rapidement pour trouver la meilleure solution», s’est défendu Raphael Golta, conseiller municipal aux Affaires sociales, interrogé par la télévision publique suisse RTS.

Les autorités cantonales suisses avaient demandé une vérification du respect des normes anti-incendie après qu’une étude allemande a mis en doute cette semaine la fiabilité des informations données par le HCR et des experts suédois. «Si nous décelons des problèmes, alors nous chercherons des solutions», a réagi la porte-parole du HCR, Anja Klug, à l’agence de presse suisse ATS, précisant que ces cabanes étaient des logements «d’urgence, des solutions temporaires (...) meilleures que des tentes.» Le canton d’Argovie (nord), qui envisageait lui aussi d’acquérir ces maisonnettes pour accueillir 300 demandeurs d’asile, a annoncé qu’il recherchait d’autres solutions.

Niveau supérieur aux normes européennes

De son côté, la Fondation Ikea n’a pas tardé à réagir pour défendre la sécurité de ses équipements. Les cabanes, dont la réaction au feu a été testée selon les normes européennes, présentent un niveau de sécurité supérieur à ce qui se fait ailleurs en matière d’hébergement d’urgence, a souligné la responsable, Märta Terne. «Les tests réalisés sur les murs et les panneaux de couverture ont montré que le matériau dépasse les niveaux requis de sécurité pour ces logements provisoires».

Quant au HCR, il «va regarder de près le rapport anti-incendie» évoqué par les autorités zurichoises, a écrit un porte-parole, Adrian Edwards, dans un courrier électronique. «Nous ne pouvons faire aucun commentaire avant d’avoir reçu la traduction du rapport sur les résultats et la méthode utilisée pour conduire ces tests d’incendie», a indiqué à l’AFP la responsable de la communication du projet «Better Shelter».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • schatzyy le lundi 21 déc 2015 à 13:27

    Bah, pas grave si ça crame!^^

  • aperalma le lundi 21 déc 2015 à 12:29

    La Société Ikea est reconnue internationalement pour le sérieux de ses tests sur les matériels produits. La Suisse est connue pour sa xénophobie...Et bien entendu les tentes sont moins inflammables...!!! Un peu de sérieux.....