Polémique sur l'attentat de Nice : «Ce n'est pas le moment»

le , mis à jour à 08:49
3
Polémique sur l'attentat de Nice : «Ce n'est pas le moment»
Polémique sur l'attentat de Nice : «Ce n'est pas le moment»

Tout à leurs vacances en ce lundi sous un soleil rageur, les touristes achètent des souvenirs et des glaces dans le Vieux-Nice. Mais les habitants, eux, sont d'humeur beaucoup moins badine quand on aborde le feuilleton de la discorde entre la ville et le gouvernement. « Le drame humain commence à être éclipsé, ce n'est pas bon. Mes clients sont hantés par ce qui s'est passé, pas par ces débats qui doivent être réglés par les services compétents », estime Sami, qui tient le kiosque à journaux de la place du Palais-de-Justice. Lynne, venue s'informer sur la polémique au moyen de son quotidien national, maugrée : « Trop, c'est trop ! Qu'est-ce que ça va changer, à part créer de l'amertume ? » Selon cette Néo-Zélandaise habitant sur la baie des Anges quatre mois par an, « cela ressemble à des revanches politiciennes peu dignes ».

Un avis que ne partage pas Martine, 71 ans. Elle trouve la polémique « peut-être utile pour l'avenir grâce à Christian Estrosi qui a bien raison ». A quelques centaines de mètres, devant le mémorial couvert de fleurs, de bougies et de peluches du kiosque à musique, Maryse, une sexagénaire, ne lâche pas des yeux les émouvantes marques d'hommage. « Ici, tout est toujours politique, analyse la Niçoise. J'ai envie de leur dire à tous : Arrêtez-vous ! M. Estrosi aurait dû se tenir à l'écart, d'autant qu'il n'est plus maire, non ? »

Venu se recueillir sur le site dès son retour de vacances, Vincent, 56 ans, « choqué par la violence des propos échangés ces derniers jours », aimerait que la tension redescende : « Bernard Cazeneuve aurait pu calmer le jeu et venir par exemple rencontrer tout le monde. Comment ils vont organiser un hommage national dans ces conditions ? » s'interroge-t-il. A quelques pas du mot inscrit ce week-end par Bono, le chanteur de U2, des policiers municipaux et quelques représentants de la police nationale viennent tout juste de déposer une gerbe ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ramseslj il y a 6 mois

    Pitoyable, quel que soit le bord politique, on assiste a une caricature du monde politique alors que des blessés sont encore entre la vie et la mort. Autant Estrosi aurait tres bien pu attendre la commission parlementaire qui va probablement se former comme apres le 13 novembre, autant Cazeneuve ne devrait pas la ramener apres un attentat qui a fait autant de victimes donc un veritable echec de la lutte contre les terrosristes.

  • M6882307 il y a 6 mois

    L'exécutif doit faire durer la polémique pour valider l'hypothèse du complot politique : plainte de Cazeneuve, faire monter au front les petits soldats comme Leroux et autres Le Foll… Pas sûr que cela marche mais ils auront essayé.

  • native il y a 6 mois

    Mr Estrosi vous êtes venu vérifier la Sécurité avant le feu d'Artifice ???? Non ! Alors que faites vous dans cette polémique si ce n'est qu'attiser la polémique Retournez à votre poste