Polémique sur l'accueil des mineurs isolés étrangers

le
0
Ils seraient plus de 8000. Une proposition de loi veut créer un «fichier national».

«Rétablir l'État dans ses responsabilités.» C'est l'ambition de Jean Arthuis, sénateur UDI et président du conseil général de Mayenne, en déposant ces derniers jours une proposition de loi «relative à l'accueil et à la prise en charge des mineurs isolés étrangers». Des jeunes sans famille ou proches sur le territoire, pris en charge par les services départementaux au titre de leur mission de protection de l'enfance. Ils seraient ainsi plus de 8 000 actuellement accueillis. En 2013, note Jean Arthuis, plus de 2500 nouveaux pourraient devoir être pris en charge.

Le responsable politique avait provoqué, cet été, nombre de réactions en prenant, dans son département, un arrêté suspendant l'accueil de ces mineurs isolés étrangers (MIE) en raison de la «saturation» du dispositif d'accueil. Un «coup de gueule» destiné à la ministre de la Justice, Christiane Taubira. Si cet arrêté...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant