Polémique biaisée sur la mammographie

le
0

Une étude canadienne met en cause l'intérêt du dépistage du cancer du sein pour les femmes de 40 à 59 ans.

Une étude canadienne, publiée le 11 février dans le British Medical Journal, remet en cause le bien-fondé du dépistage du cancer du sein par mammographie pour les femmes de 40 à 59 ans. De nombreux médias se sont précipités sur la conclusion, sans nuance, de l'étude alors que les enseignements de celle-ci sont beaucoup plus modestes. Car la méthodologie de l'étude est très particulière, avec deux phases différentes.

Près de 90.000 femmes âgées de 40 à 59 ans ont été recrutées au début des années 1980 dans six provinces canadiennes pour entrer dans un essai. L'autopalpation des seins leur a été enseignée et elles ont ensuite été réparties en deux groupes. Pendant une première phase, de cinq ans, le premier groupe passait une mammographie annuelle de dépistage du cancer du sein alors que le second groupe bénéficiait juste d'un examen physique (palpa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant