Polémique autour du financement de l'Institut de civilisation musulmane de Lyon

le
8
A la grande mosquée de Lyon, le  juillet 2016.
A la grande mosquée de Lyon, le  juillet 2016.

Le 22 juin, le président (Les Républicains) de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a fait part de son refus d’accorder une subvention au projet, dénonçant la participation financière d’« Etats étrangers ».

Quelle place pour l’islam dans la cité ? La question est au cœur de la longue et difficile réalisation de l’Institut français de civilisation musulmane (IFCM), un établissement attenant à la grande mosquée de Lyon, boulevard Pinel (8e arrondissement), qui doit ouvrir ses portes début 2018. Débutés en mai, les travaux de terrassements s’achèvent cette semaine.

L’objectif de cet institut : offrir un lieu d’expositions, de conférences, de formations, pour mieux faire connaître et partager les multiples facettes de la civilisation musulmane. Conçu par les architectes Gautier et Conquet, il s’inscrit discrètement dans le quartier, en proposant une subtile touche orientale, avec un atrium lumineux et des volets aux mosaïques dorées.

Le 22 juin, le président (Les Républicains, LR) de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a fait part de son refus de participer au financement, alors que son prédécesseur, Jean-Jack Queyranne (Parti socialiste, PS), avait promis une subvention d’un million d’euros du conseil régional.

Etat, ville, métropole, région, chaque partenaire devait apporter un montant équivalent. Pour compléter un coût initialement prévu à 8,8 millions d’euros, les fondateurs de l’IFCM envisageaient une aide de l’Algérie et de l’Arabie saoudite.

Retrait brutal de la région

Dans le courrier adressé à Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon, M. Wauquiez reconnaît la « nécessité d’asseoir l’islam de France dans une République apaisée, éclairée (…) ouv...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M415325 il y a 9 mois

    Et oui l argent sale pour quel elu pour quel parti contre le peuple de France

  • CHANOMAR il y a 9 mois

    il y a les élections bientôt par rapport a des financement douteux et publique il devrais la construire aux Maroc ou en Algérie des terres musulman

  • rodde12 il y a 9 mois

    Pourquoi pas un institut de fondation de la lutte contre le bourrage de cranes par les religieux.

  • am013 il y a 9 mois

    Soyons clar et décisif une bonne fois pour toutes ... L'islam n'a aucune légitimité à être pratiquée en France...si certains pensent le contraire, il faudra m'expliquer pourquoi le catholicisme ne peut être pratiqué dans les pays arabes. Ensuite les français n'ont qu'une envie, c'est de restaurer leurs églises, derniers vestiges de leurs histoires...il est donc hors de question de financer une religion autre. Et puis plus de blabla, y en a marre....je voterai le pen car les autres n'entendent pa

  • ANOSRA il y a 9 mois

    Etat, ville, métropole, région, ne doivent pas financer un établissement de ce type alors que l'Algérie a laissé détruire des dizaines d'églises dans leur pays, au prétexte qu'il n'était pas d'origine chrétienne !

  • wanda6 il y a 9 mois

    Migration invasion en provenance de Libye : c’est « open bar » grâce à la marine italienne !http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/migration-invasion-en-provenance-53858

  • jany7 il y a 9 mois

    enfin un président qui réagit il mettra le million dans les écoles laïques ou les les maisons de retraite ou les hôpitaux non ?

  • janaliz il y a 9 mois

    Ainsi il y aura des cheiks sans provisions...