Polémique autour des associations de malades à l'Afssaps

le
0
Si la loi sur le médicament est votée en l'état, les patients ne pourront pas siéger à l'agence.

Jusqu'à présent, à côté des experts de l'agence, quasiment seul le Leem, le syndicat de l'industrie pharmaceutique, avait droit de cité dans le grand bâtiment de Saint-Denis en charge de la sécurité sanitaire. Depuis 2003, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) s'était certes ouverte aux associations de patients, mais de manière anecdotique. Depuis le scandale du Mediator, le ministre de la Santé a assuré que leur pouvoir serait renforcé. Il s'agit de montrer à l'opinion publique que sa voix sera désormais entendue.

Jeudi, l'agence a donc réuni des associations de patients. À partir de 2012, ces dernières pourront siéger dans différentes commissions. Et notamment au sein de la commission bénéfice-risque, qui remplacera celle de pharmacovigilance et d'autorisation de mise sur le marché. Peut-être était-ce dû à la date choisie (la veille du 11 novembre), mais ce n'était pas la foule des grands jours. Et des représenta

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant