Polémique autour d'un anticancéreux

le
0
Des lots périmés de Thiotepa ont été distribués à des malades. Une plainte a été déposée.

Dans ses éditions de jeudi, Le Parisien révélait que des lots périmés de Thiotepa, un médicament anticancéreux, ont continué à être vendus alors même que leur date de péremption était dépassée depuis plusieurs mois.

Le Thiotepa est fabriqué par le laboratoire allemand Riemser (environ 700 salariés pour un chiffre d'affaire de 120 millions d'euros). Ce dernier vend le principe actif à Alkopharma, un autre laboratoire (groupe français réalisant un chiffre d'affaires de 5,9 millions d'euros en 2010 pour environ 150 salariés), dont la filiale Genopharm a en charge son conditionnement. Pour ce même médicament, Genopharm bénéficie depuis 1994 d'une autorisation de mise sur le marché pour les cancers du sein, de la vessie et de l'ovaire. Tandis que le partenaire italien de Riemser, le laboratoire Andienne, dispose, lui, d'une autorisation européenne datant d'avril 2010 pour une autre indication, en l'occurrence le traitement de la leucémie, qu'ils exploitent en

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant