Polémique après le renouvellement du Comité national d'éthique

le
2
Après l'éviction des religieux et le renouvellement de 15 sièges où figurent des amis de François Hollande, les autorités religieuses et les députés de l'opposition dénoncent une man?uvre pour influencer les prochains débats sur l'euthanasie et l'assistance médicale à la procréation .

Le renouvellement du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) suscite colère et stupéfaction chez les parlementaires de droite et les autorités religieuses dont plus aucune ne siège, pour la première fois depuis les 30 ans d'existence du CCNE. Les premiers dénoncent une man½uvre politique qui vise à «changer en douce la couleur» du CCNE à l'approche des débats majeurs sur l'euthanasie et l'ouverture de l'AMP aux couples homosexuels, alors que des personnalités connues pour leur sensibilité à gauche ou leur amitié avec le président de la République viennent d'être nommées par ce dernier. Les seconds sont consternés d'avoir purement et simplement été évincés du comité, san...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le mardi 24 sept 2013 à 00:16

    Fredo toujours aussi élevé dans l'activité de son unique neurone. En attendant le sectarisme pingouinesque est sidérant. Tout cela va mal finir dans la rue. Peut être pire...

  • cavalair le lundi 23 sept 2013 à 22:36

    Fred tu es une sal.ope.rie socialiste.... attend un peu un changement de majorite