Polémique à venir sur l'état du réseau ferroviaire français

le
0
Si, au lendemain de la catastrophe de Brétigny-sur-Orge, la plus grande prudence est de mise sur les causes de l'accident, l'état du réseau férroviaire français est dans tous les esprits.

Si la plus grande prudence est de mise sur les causes de l'accident, l'état du réseau est dans tous les esprits. Il y a plus: selon le porte-parole de l'Association des voyageurs usagers des chemins de fer (Avuc), Willy Colin, cette ligne Paris-Limoges avait été «listée comme malade en 2011 par Guillaume Pepy lui-même».

Tragique coïncidence, ce drame intervient seulement trois jours après l'annonce par le gouvernement de ses projets d'investissements dans le domaine ferroviaire. Un programme dont le mot d'ordre est de privilégier les opérations de rénovation des infrastructures ferroviaires françaises, caractérisées par «un état de dégradation majeure», selon les mots du ministre des Transports, Frédéric Cuvillier. Un constat partagé par l'ensemble des acteurs du secte...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant