Poker, paris : le joueur en ligne français-type est un homme de moins de 35 ans

le
5
Photosani/shutterstock.com
Photosani/shutterstock.com

(Relaxnews) - L'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) publie ce lundi 24 septembre son rapport d'activité 2011. C'est le premier d'une année complète, puisque les jeux en ligne ont été autorisés en juin 2010.

En 2011, environ 1,6 million de Français ont participé à un jeu en ligne, sous la forme d'un pari sportif ou hippique, ou une partie de poker. Pour chaque compte joueur enregistré par l'un des 34 opérateurs agréés par l'Arjel, 250euro(s) ont été dépensés en moyenne.

Au total, ce sont 10,4 milliards d'euros qui ont été misés. Le poker génère le plus d'espoir, puisqu'il totalise les mises les plus élevées, à 7,6 milliards d'euros pour le cash game et à 1,2 milliard d'euros pour le droits d'entrée en tournois. Par comparaison, les paris sportifs ont généré 592 millions d'euros et les paris hippiques 1 milliard d'euros.

Les jeux en ligne propulsés par un groupe d'assidus

Si l'ouverture à la concurrence du marché des jeux en ligne semble avoir fait ses premières preuves en réunissant un nombre conséquent de compte joueurs (2,3 millions en 2011), il est important de relever que le secteur est porté par 1% de joueurs réguliers, qui génère 53% du total des mises.

Pour l'heure, la population de joueurs est surtout masculine (près de 9 joueurs sur 10) et plus de la moitié est âgée de moins de 35 ans. Les paris sportifs rassemblent les internautes les plus jeunes et le moins de femmes (8%). A l'inverse, le parieur hippique est le plus âgé, puisque 75% ont plus de 35 ans.

"Néanmoins, les premiers signes d'une évolution ont été constatés en fin d'année : le nombre de femmes est en augmentation, en particulier en jeux de cercle et en paris hippiques, et la population a tendance à légèrement vieillir, voyant notamment le renforcement de la tranche 35-54 ans" note le rapport d'activité de l'Arjel.

Au niveau géographique, les départements du Nord, des Bouches-du-Rhône, de l'Ile-de-France et du Rhône sont les plus joueurs.

A noter que, parmi les joueurs en ligne, 12% sont des mobinautes, qui se connectent via leur smartphone ou leur tablette numérique pour tenter leur chance.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tonioff le mercredi 26 sept 2012 à 13:55

    @ lm123457 : La Française des Jeux est une entreprise publique française détenue à 72 % par l'État français.Le chiffre d'affaires du loto est redistribué aux gagnants pour 50,5 % (exonéré d'impôts), à la société La Française des Jeux pour 12 % et à l'État pour 37,5 % sous forme de taxes et de dividendes. Les sites de Poker eux appartiennent à des Stés privées, les opérateurs de poker en ligne sont soumis à une taxe de 2% de la totalité des mises des joueurs.

  • lm123457 le mardi 25 sept 2012 à 18:07

    Ce qu im'écoeure c'est que ca neprofite même pas directemen tà l'Etat pour renflouer les caisses.je suis contre la française des jeux, mais pour que, si elle existe on la nationalise.

  • tonioff le mardi 25 sept 2012 à 11:52

    Apparemment cette population semble ne pas payer suffisamment d’impôt puisqu'elle a encore pas mal d'argent à aller perdre sur ces sites de poker.

  • paumont1 le mardi 25 sept 2012 à 09:47

    ce qui m'écoeure, ce que l'on cherche de l'argent pour sauver les finances de l'état, qu'on va le piquer aux retraités, soi-disant pour le donner aux jeunes, et qu'au final ceux-ci vont le jouer en ligne... Il y a quelque chose de pourri dans le royaume du Danemark...

  • flomar le mardi 25 sept 2012 à 08:53

    J'attend avec impatience une étude de l'ARJEL portant sur les logiciels utilisés sur les sites de poker en ligne. Tout joueur "en réel" vous affirmera que vous piuvez oublier toutes les stats concernant les mains détenues tant les flops sont "suspects" (pour ne pas dire autre chose). Quelques forums existent sur le net dénonçant ces "manipulations".