Poker : les Français, éternels Poulidor des WSOP ?

le
0
Adrien Allain face à Michaël Gathy.  
Adrien Allain face à Michaël Gathy.  

« La Team Poulidor », c'est le surnom donné au club des joueurs ayant échoué dans le tête-à-tête final d'un tournoi et prenant une deuxième place. Cet été, à Las Vegas, c'est le cas de Fabrice Soulier et Adrien Allain. Ces deux dernières années en ce qui concerne les WSOP, ce club compte 8 Français. Les tricolores ont multiplié les places d'honneur en 2015 et 2016 sur les championnats du monde de poker : Adrien Allain de la Team Onpok (2e), Rémi Castaignon (4e), Fabrice Soulier (2e), Alexandre Luneau (3e), Erwann Pecheux (2e), Yehoram Houri (2e)?

Dans l'Amazon Room du Rio Hotel, à Las Vegas, seules les victoires sont belles et restent gravées à jamais. Les places d'honneur, elles, ne sont souvent gardées en mémoire que par leurs auteurs. Le constat vaut bien sûr pour les tournois de poker dans leur ensemble, mais plus particulièrement pour les World Series of Poker où les bracelets constituent une reconnaissance ultime. « La mythologie qui entoure ces trophées ne doit cependant pas embrumer le regard des spectateurs, commentateurs et observateurs de la grand-messe annuelle : une seconde place sur les WSOP constitue déjà un accomplissement en soi. Tant sur le plan financier que sur celui de l'émotion », analyse Lenaïc Wadoux, journaliste pour le site Club Poker.

« Certains ont mal maîtrisé la pression »

Alors, comment expliquer ce phénomène ? « L'année dernière, le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant