Poker : Guillaume Darcourt se met à table

le
0
Guillaume Darcourt, alias le Boa...
Guillaume Darcourt, alias le Boa...

C'est dans un restaurant chinois à deux pas de la place de l'Opéra que je retrouve Guillaume Darcourt. « Je viens là depuis 20 ans », lance-t-il pour m'accueillir. Il arbore une barbe de trois jours et a des yeux un peu cernés. Sa voix grave et ses faux airs de Jean Reno lui donnent un indéniable charisme. Installé à Marrakech depuis 3 ans, il parcourt le monde au gré des tournois. Il cumule déjà 1,3 million de dollars de gains en tournoi Live et plusieurs titres. Aux Bahamas, il vient de signer une victoire et plusieurs places payées sur le PokerStars Caribbean Adventure, festival de poker réputé.

Alias le Boa

Quand il compulse l'épais menu du restaurant, il est un peu comme à une table de poker lorsqu'il soulève ses cartes : il ne sélectionne pas que les « Premium », c'est-à-dire les meilleures mains de départ. Son éventail est large : vapeurs à la crevette, au porc, rouleaux de printemps, nouilles... « Comme à une table de poker, lorsque je viens ici, j'en mets partout ! » s'amuse-t-il. Après quelques expériences d'entrepreneur, et une carrière de comédien rapidement avortée, c'est aux tables de poker qu'il fait le spectacle. Sa stratégie : le boa ? c'est même devenu son surnom. Comme le boa qui s'enroule autour de sa victime pour l'étouffer, Guillaume Darcourt prend par surprise, encercle, endort et tue. Lorsqu'il arrive à une table, il suscite parfois des sarcasmes, mais inspire plus souvent la...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant