Poker : de nouvelles variantes autorisées

le
0
Dans les prochaines semaines, le marché du poker en ligne va évoluer davantage qu?en six ans ! Ici, le joueur de Poker Charlie Carrel lors d'un tournoi à Londres en 2015.
Dans les prochaines semaines, le marché du poker en ligne va évoluer davantage qu?en six ans ! Ici, le joueur de Poker Charlie Carrel lors d'un tournoi à Londres en 2015.

Décidément, le poker en ligne est gâté : dans les prochaines semaines, le marché va évoluer davantage que ces six dernières années ! En effet, le décret n° 2016-1326 autorise les joueurs français à jouer à plusieurs autres formes de poker que celles qui étaient admises jusqu'alors. Depuis juin 2010, date de l'ouverture du marché dans l'Hexagone, seuls le Texas Hold'em (le poker le plus connu, celui que l'on voit à la télévision) et l'Omaha (sa variante à quatre cartes) sont autorisés en argent réel. Cette restriction, ajoutée au cloisonnement des joueurs, était la source d'un large mécontentement. Une restriction d'autant plus difficile à admettre qu'elle ne semblait reposer sur aucune raison légitime.

Plusieurs variantes viennent donc d'être autorisées et pourront être proposées par les opérateurs dans un avenir proche : l'Omaha Hi-Low, l'Omaha à 5 cartes, le Stud et ses dérivés (y compris le Razz), le 2-7 Triple Draw Lowball. On peut s'étonner que le 5-card Draw, ce poker de western, un grand classique, ne figure pas dans la liste. Mais il s'agit donc évidemment d'une bonne nouvelle qui, à n'en pas douter, sera largement saluée par les joueurs. C'est aussi une victoire pour l'Arjel (l'Autorité de régulation des jeux en ligne) qui plaide pour cet élargissement depuis de nombreuses années. Techniquement, les opérateurs sont prêts à déployer de nouvelles tables dans des délais très courts. PokerStars propose...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant