« Pokémon Uranium », « AR2M », « Dragon Ball vs Street Fighter »... la dure vie des jeux de fans

le
0
Les  franchises de Nintendo telles que Mario ont fédéré une communauté de fan qui se laisse séduire par des projets de fan-game.
Les  franchises de Nintendo telles que Mario ont fédéré une communauté de fan qui se laisse séduire par des projets de fan-game.

Prêts à s’investir dans d’importants projets pour revivre l’expérience de leur jeu vidéo préféré, les développeurs de « fan games » sont souvent stoppés par les éditeurs.

C’est l’histoire d’un projet tué dans l’œuf – tardivement, au moment d’éclore. Après neuf ans de travail, Pokémon Uranium, un jeu conçu par des fans de la série de jeux vidéo, a enfin vu le jour sur Internet le 7 août. Téléchargé par près d’un million et demi d’internautes en moins d’une semaine, selon ses deux développeurs brésiliens, surnommés JV et Twitch, Pokémon Uranium proposait une histoire inédite axée autour de personnages, de créatures et de fonctionnalités originales. Mais après une semaine d’exploitation, le– août, Nintendo a mis fin à ce projet.

L’équipe qui a travaillé toutes ces années pour la sortie de ce jeu a indiqué son intention de coopérer avec Nintendo, l’éditeur historique de Pokémon :

« De nombreuses plates-formes d’hébergement ont reçu des demandes de désactivation de la part des services juridiques de Nintendo Amérique. Nous comprenons que Nintendo se défende, aussi, nous ne fournirons plus de lien officiel pour télécharger le jeu depuis notre site. » Surpris de la vitesse de réaction de Nintendo Pokémon Uranium n’est pas le seul à avoir connu ce sort. Une semaine plus tôt, un remake de Metroid II : Return of Samus, un jeu de science-fiction sorti en 1992 sur Game Boy, était lui aussi supprimé. Ce projet, nommé AM2R, revisitait une aventure où une chasseuse de l’espace, Samus Aran, tue des pirates et des aliens sur différentes planètes.

Mais quelques heures seulement ont suffi à Nintendo pour demander la désactivation des liens permettant de...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant