Pokémon GO : fièvre mondiale autour de la version pour smartphone du célèbre jeu

le , mis à jour le
0

Des personnes arpentant la rue les yeux rivés sur leur portable dans des lieux insolites, c'est la scène qui risque de devenir banale avec l'arrivée de Pokemon GO. Le célèbre jeu d'origine japonaise est décliné en application mobile qui permet grâce à l’appareil photo et la géolocalisation de son smartphone de capturer des petites créatures virtuelles dans le monde réel.

 

Basé sur la réalité augmentée, ce jeu addictif, développé par Nintendo et Niantic Labs, est devenu un phénomène mondial depuis sa sortie la semaine dernière en Australie et aux Etats-Unis. 

 

VIDEO. On a testé « Pokemon GO »

 

VIDEO. Pokémon, un succès intemporel

 

VIDEO. Présentation officielle du jeu

 

L'application connaît un démarrage tonitruant aux Etats-Unis. Pokemon GO est l'une des applications les plus téléchargées, loin devant Tinder, selon une étude de Similar web. Ses utilisateurs y passent également plus de temps que les utilisateurs de WhatsApp, d’Instagram, de Snapchat ou de Facebook Messenger, les applications jusqu'à présent les plus utilisées dans le monde. 

 

L'ouverture de la chasse tarde en Europe

 

En France comme en Europe, la sortie officielle du jeu a été retardée. Les développeurs n'ont pas pu faire face à l'explosion du nombre d'utilisateurs et les serveurs ont été très vite saturés. 

 

To ensure all Trainers can experience #PokemonGo, we continue to add new resources to accommodate everyone. Thank you for your patience.

— Pokémon GO (@PokemonGoApp) 9 juillet 2016

Pour les plus impatients, il y a bien des solutions pour devenir un dresseur de Pokemon. Chez les utilisateurs d'iPhone, il suffit de changer les paramètres de pays de l'App Store et de se créer un compte australien, américain ou néo-zélandais. Pour les utilisateurs d'Android, l'installation est plus simple. Il suffit de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant