Pokémon Go fait rêver petits commerces et grandes enseignes

le
0
Pokémon Go fait rêver petits commerces et grandes enseignes
Pokémon Go fait rêver petits commerces et grandes enseignes

Rien ne les arrêtent! En figurine ou en peluche, flottant virtuellement dans des magasins, les Pokémon sont partout depuis la sortie mi-juillet du jeu en réalité augmentée qui les met à l'honneur, générant des attroupements et un passage inhabituel dont petits commerces et grandes enseignes cherchent à tirer profit."Ca marche très bien, c'est la quatrième fois qu'on réapprovisionne les peluches Pokémon en deux semaines", se félicite auprès de l'AFP Corentin Flamand, vendeur au magasin Micromania Bastille à Paris, en désignant le coin où trônent des Pikachu miniatures, lancés le 15 juillet à l'occasion des 20 ans des monstres de poche.Cartes, casquettes pour dresseurs et mugs, l'enseigne spécialisée dans les jeux vidéo n'a pas hésité à mettre en tête de gondoles les produits dérivés estampillés Pokémon."Pokémon fait partie des univers qui marchent le mieux chez nous habituellement, il est donc un peu tôt pour dire si le jeu a un effet significatif sur la consommation", tempère cependant Philippe Renaudin, directeur marketing de Micromania.Mais l'enseigne espère bien profiter de l'engouement actuel en mettant en place un jeu concours pour inciter les chasseurs à prendre en photos les Pokémon attrapés dans ses magasins. A gagner: des "poképièces", la monnaie du jeu pour y acheter des bonus."On a régulièrement Pokémon Company au téléphone. On aimerait bien entendu avoir plus de Pokémon ou devenir des +pokéstop+, on estime être légitime par rapport à notre activité", espère M. Renaudin.Des partenariats commerciaux, il n'en est cependant pas encore question pour The Pokémon Company (TPC), la société japonaise affiliée qui a codéveloppé le jeu et est détentrice des droits des produits dérivés. celle-ci, détenue en partie par Nintendo, souhaite pour l'heure se concentrer sur le déploiement du jeu dans l'ensemble des pays. Sauf au Japon, berceau du jeu, où l'enseigne de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant