Pokemon Go: à Paris, la chasse est ouverte !

le
0
Pokemon Go: à Paris, la chasse est ouverte !
Pokemon Go: à Paris, la chasse est ouverte !

Parmi les flâneurs qui se promènent sous le soleil du jardin du Luxembourg à Paris, Baptiste marche tête baissée, les yeux rivés sur son portable, l'air soucieux. Tout à coup, il lève les poings en l'air et pousse des cris."C?est Excelangue, il est rare, on le trouve qu'ici!", exulte-t-il.Excelangue, c'est le nom du Pokémon que Baptiste vient enfin d'attraper après avoir fait "quatre tours du jardin" pour le trouver. "Je suis en retard au boulot", souffle-t-il, sourire aux lèvres, avant de filer au bureau.Comme Baptiste, étudiant en finance à la Sorbonne et en stage cet été, ils sont des dizaines à chasser le Pokémon dans le jardin du Luxembourg. On les reconnaît facilement: seuls ou en petits groupes, ils déambulent sans lâcher leurs portables des yeux, s'arrêtent sans raison apparente, tapotent sur l'écran, puis se remettent en marche, l'air satisfait.Le jeu de réalité augmentée Pokémon Go est officiellement disponible en France depuis dimanche, mais de nombreux joueurs avaient réussi à se procurer des versions étrangères avant cela.Le principe est simple: attraper, grâce à son smartphone des créatures virtuelles cachées dans le monde réel. En France comme ailleurs, le jeu, aux airs de gigantesque chasse au trésor, a connu un succès fulgurant. L'application a été téléchargée des millions de fois.Ali, étudiant de 22 ans, attend ses amis. Mardi, ils se sont donné rendez-vous au jardin du Luxembourg pour chasser ensemble. Pour patienter, il se bat pour devenir "maître" d'une "arène", les lieux où les dresseurs peuvent faire combattre leurs Pokémons. "Je viens de perdre, il (son adversaire, ndlr) est beaucoup plus fort que moi," soupire-t-il.- Chasse en costume-cravate -Sur l'Esplanade de la Défense, au milieu des tours de ce quartier d'affaires, ils sont nombreux à profiter de leur pause-déjeuner pour partir en chasse.Sylvain, 27 ans, travaille dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant