Point sur le prix de l'immobilier à Paris

le
0

Les prix de l'immobilier parisien connaissent une croissance depuis plusieurs années. Une baisse est enfin enregistrée depuis cet été et devrait se poursuivre jusqu'à la fin de l'année.

Les arrondissements en baisse nette

Si la tendance générale est plutôt baissière, certains quartiers ont ainsi accusé une baisse plus franche. C'est le cas du VIIIe, avec une chute des tarifs de 5,5% au cours des douze derniers mois, mais aussi du IVe, qui a perdu 6,4% et affiche des prix moyens au m² de 10 730¤. Dans le XIIIe, les prix ont enregistré un recul de 2,2% et affichent une moyenne de 7590¤/m², mais certains secteursprésentent une baisse plus nette : -8,6% vers la Salpêtrière et -6,8% à Croulebarbe. Dans les beaux quartiers, les logements familiaux de grande surface sont à la peine et les délais de vente s'allongent. C'est aussi le cas dans l'arrondissement pourtant apprécié du IXe, où les prix ont baissé rue des Martyrs et dans le quartier Saint-Georges.

Les arrondissements stables ou en hausse

Certains arrondissements flirtent toujours avec des prix immobiliers très élevés, aux alentours de 12 000¤/m². C'est le cas du VIe où certaines rues peuvent dépasser 13 000¤/m². Le VIIe arrondissement reste stable, avec une hausse de 0,8% et des prix moyens de 11 700¤/m².

L'effet de la Loi ALUR

L'entrée en vigueur de la Loi ALUR a également influencé le secteur de l'immobilier, à Paris notamment. Les différents documents techniques à fournir par le propriétaire allongent bien souvent les délais de vente. Dans certains arrondissements, davantage de ventes de petites surfaces ont eu lieu, en raison de la crainte de l'encadrement des loyers.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant