Point sur le cours de l'or

le
1

L'or est une valeur refuge, très appréciée en période de crise financière. Mais actuellement, ses cours sont en baisse. Le point sur les derniers chiffres et explications.

L'or, matière première précieuse

L'or est une matière première précieuse, qui peut être cotée physiquement ou sous forme de contrats à terme. Il s'échange en dollars sous forme d'once, qui correspond à 28 grammes. Le marché principal est le London BullionMarket (LBM). Le Nymex de New York est lui le plus grand marché financier pour l'échange de contrats à terme. Actuellement, les cours de l'or accusent une baisse, à 1150 dollars l'once.

Les raisons de la baisse du cours

Depuis ces dernières années, le cours des actions augmente. Les investisseurs se tournent donc vers ces produits financiers au détriment de l'or, qui n'est pas un produit lucratif en lui-même. Pire, le placement de l'or en lieu sûr, à la banque, a un coût.
L'autre raison de la baisse du cours de l'or est liée à la stagnation du marché économique. Les industriels utilisent moins d'or, en particulier dans le secteur électronique. Par ailleurs, de nombreuses mines aurifères ont été ouvertes et la masse de matière première est aujourd'hui supérieure à la demande, ce qui fait baisser le cours. Enfin, les Banques centrales des pays émergents ont fait des réserves d'or qu'elles souhaitent aujourd'hui revendre. Ceci a aussi une conséquence sur le prix.

Le cours va-t-il remonter ?

De façon presque systématique, le cours de l'or a tendance à remonter lors des crises financières et monétaires. Si l'Euro traverse une période difficile, le cours de l'or pourrait remonter. Mais nul ne peut faire de prévisions à ce jour.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marcbe13 le mardi 24 mar 2015 à 15:30

    Article rédigé par un ignorant:L'once utilisé est l'Once de Troyes qui fait 31,105 grammes et non pas 28 comme l'once impériale,Le marché de New-York c'est le Comex pour les métaux et non pas le Nymex, mais qui font tous deux partie du CME Group, le Chicago Mercantile Exchange, qui chapeaute tous les marchés de matières premières aux USA.