Point sur la collecte nette du mois de mai

le
2

L'assurance vie a bien démarré l'année et poursuit sur sa lancée en mai, avec une collecte nette une nouvelle fois positive. Les cotisations depuis janvier s'élèvent à 59,4 milliards d'euros.

Un bon mois de mai

Les derniers chiffres de la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) ont été publiés le 23 juin 2016. Ils révèlent qu'au cours du mois de mai, l'assurance vie a de nouveau séduit les épargnants français, puisque la collecte nette était positive. Cela signifie que les versements ont été supérieurs aux retraits. Le montant des sommes collectées par les sociétés d'assurance vie a atteint 1,4 milliard d'euros pour ce seul mois.

L'assurance vie, toujours en progression

La collecte de janvier à mai est en hausse par rapport à celle enregistrée l'an passé à la même période : 59,4 milliards d'euros, contre 57 milliards d'euros en 2015. Cette progression souligne la popularité de l'assurance vie auprès des Français, alors même que le Livret A subit de régulières décollectes. Fin mai, l'encours global des contrats s'élevait à 1 600,2 milliards d'euros.

Fonds en euros et unités de compte

Selon la FFSA, les unités de compte sont toujours en forme. Entre janvier et mai 2016, elles représentaient 19% des cotisations, soit 11,4 milliards d'euros. Cela traduit la volonté des consommateurs de dynamiser le rendement de leur contrat.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sibile il y a 12 mois

    il faut supprimer les droits de succession comme la Suède l'a fait en 2005 et l'Italie en 2001 ... pas de droits de succession en Bulgarie, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Estonie, Suède, l'Italie, l'Irlande, Portugal, Luxembourg ,Autriche...... et là où ils existent ils sont beaucoup moins élevés qu'en France

  • ramseslj il y a 12 mois

    Il faut plafonner les montants d'assurance vie non soumis aux droits de succession, c'est un veritable scandale car réservé aux plus fortunés mais aussi l'étendre aux Pea afin de financer l'activité. Le montant flobal ne devrait pas dépasser un pourcentage de l'actif global afin d'éviter des abus réguliers.