Point sur la chute du pétrole

le
0

Depuis plus d'un an maintenant, les cours du pétrole accusent une sérieuse baisse avec des tarifs historiquement bas. Le point sur la situation et les prévisions pour la fin 2015 et 2016.

La baisse s'accentue

Si l'ensemble du marché des matières premières connaît une sérieuse baisse de ses cours, le pétrole est particulièrement touché depuis maintenant plus d'un an. L'or noir a ainsi perdu plus de 30% de son prix en un semestre. Le WTI a particulièrement chuté, à 35% de son cours. Le baril acheté en septembre pour une livraison en octobre a encore perdu 63 cents dernièrement, en s'échangeant à 44 dollars sur le marché de New York (NYMEX). Quant au baril de Brent, la référence européenne du pétrole brut, il s'échangeait à 49,19 dollars sur le marché asiatique, en cette mi-septembre. Il s'agit de cours historiquement bas, puisque le pétrole se négociait auparavant aux alentours des 70 à 80 dollars.

Une surproduction de pétrole

Le dollar en hausse ne contribue pas à la remontée des cours du pétrole. Mais la baisse est principalement causée par une production excédentaire. Avec l'exploitation de pétrole de schistes, les Etats-Unis se sont imposés rapidement comme plus gros producteurs en 2014. Mais les volumes mondiaux sont actuellement trop importants au regard de la demande, d'où une baisse croissante des cours.

Un marché en repli

Le secteur est sous le coup d'un rapport mitigé de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). La prévision de demande sur 2016 a effectivement été revue à la baisse, ce qui est de nature à fragiliser encore le marché dans les mois à venir.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant