Pogba libère la Vieille Dame

le
0
Pogba libère la Vieille Dame
Pogba libère la Vieille Dame

Il aura fallu attendre les dix dernières minutes pour voir la Juve s'imposer face à une formation de Sassuolo courageuse mais bien trop faible pour ses adversaires du soir. Paul Pogba libère les siens d'une volée pied droit à sept minutes du terme et permet à la Vieille Dame de mettre la Louve à onze longueurs. Le titre est quasi dans la p(i)oche.


Juve - Sassuolo
(1-0)

P. Pogba (82') pour Juventus Turin


Une frappe sèche des vingt mètres signée Pogboum, un joli but au ras du montant gauche, et basta ! Ce soir, la Juventus de Massimiliano Allegri n'aura pas fait dans le sensationnel mais dans l'essentiel. Après avoir échoué pendant près de 85 minutes, notamment grâce à un très bon Andrea Consigli, la Vieille Dame a finalement obtenu la victoire qu'elle attendait face à une formation de Sassuolo qui a fait mieux que résister. Une victoire qui permet aux hommes d'Allegri de creuser encore un peu plus l'écart sur une Roma en pleine déroute depuis début janvier. Si elle ne veut pas encore se l'avouer, la Juve a ce soir une main et demie sur le Scudetto. D'excellente augure à moins de dix jours du match retour face au Borussia Dortmund en Ligue des Champions.
Le train à petite vitesse
Compte-tenu du nouveau nul de la Roma, hier après-midi, sur la pelouse du modeste Chievo Vérone, Max Allegri choisit d'aligner sa meilleure formation pour la réception d'une équipe qu'il connaît bien après l'avoir entraîné entre 2007 et 2008. Tenus en échec à l'aller, les Bianconeri doivent impérativement repartir avec les trois points histoire de se rassurer après le revers en Coupe d'Italie face à la Fiorentina jeudi dernier. Fidèles à leurs habitudes, les coéquipiers de Giorgio Chellini – nommé capitaine d'un soir en l'absence de Gigi Buffon (grippé) et Andrea Pirlo (blessé) – attaquent la rencontre pied au plancher. Durant une première demi-heure finalement assez timide malgré la nette domination turinoise, les joueurs de Di Francesco se contentent de faire front face aux percussions de l'avant-garde bianconera. Brouillonne et imprécise, la Juve peine à se procurer de réelle occasions malgré les montées successives de Listchteiner côté droit. Tévez manque une première fois le cadre sur un bon service de Morata (20e), avant que Chiellini ne l'imite neuf minutes plus tard sur corner. En face, seuls un coup franc de Sansone aux vingt mètres et une tentative de Berardi dans les...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant