Podemos devant le PS espagnol en cas d'élections-sondage

le
0
    MADRID, 4 février (Reuters) - Le parti anti-austérité 
Podemos devancerait les socialistes en cas de nouvelles 
élections législatives en Espagne, montre un sondage publié 
jeudi qui pourrait peser sur les consultations en cours. 
    Le sondage donne le Parti populaire (PP, droite) du 
président du gouvernement sortant Mariano Rajoy en tête avec 
28,8% des voix (contre 28,72% lors des élections du 20 
décembre), un score qui ne lui permettrait pas de retrouver sa 
majorité absolue perdue aux dernières législatives. 
    Podemos gagne un peu plus d'un point, passant de 20,65 à 
21,9%, et devance ainsi les socialistes qui ne recueillent plus 
que 20,5% des intentions de vote, contre 22,02% lors des 
législatives du mois de décembre. 
    Le parti libéral Ciudadanos reste à la quatrième place, avec 
13,3% contre 13,93% en décembre. 
    Depuis les élections, l'Espagne fait face à un blocage 
politique, aucun parti ne parvenant à former de coalition 
stable. La majorité absolue au Parlement se situe à 176 sièges, 
et le PP n'en a plus aujourd'hui que 123, tandis que le PSOE en 
compte 90, Podemos et ses partenaires 69 et le parti libéral 
Ciudadanos 40. 
    Le leader socialiste Pedro Sanchez a été désigné mardi par 
le roi Felipe pour tenter de former une coalition à la suite du 
président du gouvernement sortant Mariano Rajoy, qui a jeté 
l'éponge faute de pouvoir réunir un nombre de voix suffisant.  
    Le chef de file du PSOE dit vouloir discuter avec tous les 
partis, y compris le PP, mais ce sondage très suivi pourrait 
cependant faire pencher la balance vers Podemos.  
    La principale pierre d'achoppement entre les deux partis de 
gauche porte sur l'organisation d'un référendum sur 
l'indépendance de la Catalogne. 
    Sanchez s'est donné un mois avant de solliciter la confiance 
du Parlement. En cas d'échec, les autres candidats potentiels 
auront deux mois pour tenter à leur tour de former une 
coalition, faute de quoi de nouvelles élections seront 
convoquées. 
    Le sondage a été réalisé par le Centre de recherche 
sociologique (CIS) à partir de 2.496 entretiens conduits du 2 au 
11 janvier. 
 
 (Julien Toyer; Julie Carriat pour le service français, édité 
par Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant