PO-Les Etats-Unis défendent la solution à deux Etats

le
0

WASHINGTON, 23 mars (Reuters) - Une solution à deux Etats est le meilleur moyen de résoudre le conflit israélo-palestinien, a réaffirmé lundi le chef de cabinet du président Barack Obama, Denis McDonough, qui a jugé "troublants" les propos tenus la semaine dernière par Benjamin Netanyahu. "Les Etats-Unis ont dépensé une incroyable énergie dans ce but (une solution à deux Etats)", a-t-il dit dans un discours devant une association libérale de juifs américains, J Street, hostile à la politique de Netanyahu. "C'est pourquoi les déclarations du Premier ministre (Netanyahu) ont été si troublantes", a ajouté Denis McDonough. "Nous ne pouvons faire tout simplement comme si ces propos n'avaient pas été tenus." Il a redit l'opposition des Etats-Unis à la poursuite de la colonisation juive en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. "Nous continuerons à nous opposer à ces activités qui sapent les efforts de paix", a-t-il lancé, chaudement approuvé par son auditoire. Le chef du gouvernement israélien, grand vainqueur des élections législatives, a semé le trouble en promettant à la veille du scrutin qu'un Etat palestinien ne verrait pas le jour tant qu'il serait Premier ministre. Depuis, il a expliqué qu'il n'avait pas renoncé à son engagement en faveur de la création d'un Etat palestinien mais qu'il estimait que les circonstances politiques n'y sont pas favorables, en raison notamment de l'accord conclu entre l'Autorité palestinienne et le Hamas qui contrôle la bande de Gaza. ID:nL6N0WL4XY Dimanche un de ses proches, le ministre des Affaires stratégiques Yuval Steinitz, a parlé de "malentendu". "Netanyahu n'a pas dit qu'un Etat (palestinien) était inacceptable, il a dit que la réalité avait changé", a-t-il insisté. ID:nL6N0WO0GA Lors d'un entretien téléphonique jeudi avec Netanyahu, Barack Obama a déclaré que les Etats-Unis allaient devoir procéder à un réexamen de leur politique au Proche-Orient à la suite des propos tenus par le Premier ministre. ID:nL6N0WL5GB (Doina Chiacu, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant