Pneus : Des tests grandeur nature au Canada

le
0
Pneus : Des tests grandeur nature au Canada
Pneus : Des tests grandeur nature au Canada

Après un GP d'Espagne ayant vu la plupart des pilotes effectuer quatre arrêts au stand pour changer de pneumatiques, et surtout avec les délaminations de la bande de roulement qui ont eu lieu au Bahreïn et à Barcelone, Pirelli avait annoncé sa volonté de modifier ses pneumatiques de Formule 1 dès le Grand Prix du Canada. Or, la FIA a prévenu Pirelli que des changements autres que pour des raisons de sécurité n'étaient pas possibles en cours de saison. Avec ces restrictions imposées par la FIA, Pirelli a décidé de modifier la carcasse de ses pneus pour revenir à la spécification 2012 en kevlar, à l'opposé de l'acier utilisé cette saison.En prévision du GP de Grande-Bretagne à Silverstone, Pirelli apportera ses nouveaux pneus pour que les écuries les essayent en essais libres : « Nous apporterons deux trains de pneus par équipe pour les essais libres du vendredi avec l'idée de l'introduire en course à Silverstone. Puisque la réglementation le permet et pour des raisons d'équité sportive, nous pensons que c'est la meilleure manière de procéder » a déclaré un porte-parole de Pirelli. Pirelli a aussi décidé de modifier sa gamme de pneus, annoncée comme trop agressive, pour le GP3 en introduisant dès la prochaine course à Valence un pneu « super dur ».A côté de cela, Pirelli négocie encore avec la Formule 1 pour continuer comme fournisseur unique de pneumatiques après la présente saison. Le manufacturier italien, par la voix de son directeur de sa division sport automobile Paul Hembery, a déclaré que Pirelli ne resterait pas en Formule 1 si des essais de développement des pneumatiques n'avait pas lieu dans des conditions représentatives de leur utilisation : « Nous avons besoin d'un plan d'essais privés structuré et professionnel si nous poursuivons notre engagement en Formule 1. Sans la tenue d'essais, nous ne sommes pas en mesure de livrer aux équipes ce qu'elles veulent. Donc, à moins qu'il y ait un programme d'essais privés clairement établi, Pirelli ne poursuivra pas en Formule 1 ». La balle est dans les camp des écuries, de la FIA et de la FOM.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant