PMA : les «réticences» d'un patron de Cecos

le
0
INTERVIEW Le Pr Jean-Philippe Wolf dirige le Centre d'études et de conservation des œufs et du sperme humains (Cecos) de l'hôpital Cochin à Paris. Il explique ses réticences face à l'ouverture de la PMA aux homosexuelles.

LE FIGARO. - Vous êtes au cœur de la procréation médicalement assistée (PMA) en France. Que vous inspire le projet d'ouvrir la PMA aux couples de lesbiennes?

Pr Jean-Philippe WOLF. - Je n'y suis pas hostile d'un bloc, par principe, mais je vois plusieurs arguments pour le contester. Tout d'abord, les homosexuels, en général, ont-ils un droit à l'enfant comme on peut avoir un droit au logement? Doit-on ensuite employer des moyens médicaux hypersophistiqués pour créer un enfant répondant à ce désir, quitte à le placer d'emblée dans une situation un peu bancale? Créer de façon expérimentale un enfant avec deux «mamans»? Depuis la première banque du sperme en 1973, la naissance d'Amandine, premier bébé ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant